×
Par
AFP
Publié le
29 janv. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Victoria's Secret pourrait être vendue, le PDG sur la sellette

Par
AFP
Publié le
29 janv. 2020

Washington, 29 jan 2020 (AFP) - La marque de lingerie Victoria's Secret pourrait être vendue et son patron Leslie Wexner pourrait céder sa place à la tête de la maison mère L Brands, selon le Wall Street Journal mercredi.



"Leslie Wexner, le milliardaire à la tête de Victoria's Secret, est en discussion pour s'éloigner du poste de PDG de son empire du détail et explorer des alternatives stratégiques pour la marque de lingerie", indique le quotidien économique, citant des sources proches du dossier.

Leslie Wexner, 82 ans, dirige le groupe L Brands, qu'il a fondé, maison mère de Victoria's Secret. "Les discussions sont en cours et pourraient aboutir à une vente totale ou partielle de Victoria's Secret", en difficulté après avoir été très rentable dans les années 2000, ajoute le Wall Street Journal.

Selon le quotidien, L Brands est en pourparlers avec le fonds d'investissement new-yorkais Sycamore Partners.
La nouvelle a été bien accueillie mercredi à la Bourse de New York, où l'action L Brands a grimpé de 12,94%.

L'action L Brands a perdu 26% l'an passé. La valorisation boursière du groupe est de près de 6 milliards de dollars, loin des 29 milliards qu'il valait à son apogée en 2015.

La marque Victoria's Secret est embourbée dans une série de polémiques, le manque de diversité et l'esprit "femme-objet" lui étant notamment reprochés.

Leslie Wexner est également mêlé à l'affaire Jeffrey Epstein, financier new-yorkais mort en prison en août dernier après avoir été inculpé de multiples agressions sexuelles sur des jeunes filles mineures, des années durant. Le patron de L Brands assure avoir coupé les ponts il y a 10 ans, mais est soupçonné par certains d'avoir été le principal soutien financier de Jeffrey Epstein, qui le recruta comme conseiller financier à la fin des années 1980. Selon le New York Times, Wexner faisait suffisamment confiance à Epstein pour lui donner une procuration générale au début des années 1990, et lui céder sa maison de Manhattan sans qu'il y ait d'argent échangé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.