×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 avr. 2022
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Viktor&Rolf et Marchesa donnent une portée internationale à la Barcelona Bridal Fashion Week

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 avr. 2022

Contrairement aux visiteurs, la météo n’était pas au rendez-vous pour la reprise de la Barcelona Bridal Fashion Week. Face aux menaces d’averses, le défilé le plus attendu de la première journée a même dû être relocalisé. Mais après deux ans de pandémie, la flexibilité et la capacité d’adaptation semblent être devenues une seconde nature pour ce salon bien décidé à offrir un gala digne d’une présentation de Haute Couture. Le calendrier fait la part belle aux marques espagnoles consacrées dans le secteur du mariage, comme Isabel Sanchís, Yolancris et Jesús Peiró. Mais les spectateurs ont aussi pu découvrir la deuxième collaboration entre la griffe américaine Marchesa et le géant Pronovias, ainsi que le défilé de l’invitée d’honneur de cette édition 2022: la maison néerlandaise Viktor&Rolf.


Défilé de Viktor&Rolf BBFW - BBFW


La présentation de la ligne mariage de Viktor&Rolf aurait dû avoir lieu au Centre de Recherche et d’Activité Artistique Xavier Corberó. Mais 24 heures à peine avant l’événement, le lieu a dû être modifié en raison de nuages menaçants. Mercredi 20 avril au soir, c’est finalement au parc des expositions Montjuïc de Fira Barcelona que les mariées du duo néerlandais ont défilé, et c’est aussi là qu’auront lieu les autres présentations de la BBFW, qui prendra fin le 23 avril. Plusieurs marques de renom figurent au programme, comme Pronovias et Rosa Clará.

“Nous sommes enchantés de pouvoir défiler à Barcelone. Pour nous, cette ville représente le Paris du mariage“, expliquent Viktor Horsting et Rolf Snoeren à FashionNetwork.com. Les deux fondateurs de cette griffe créée à Amsterdam en 1993 confessent que le premier défilé de leur ligne mariage aurait dû avoir lieu en 2020, mais la pandémie les a forcés à le reporter. “En Espagne, on dit qu’un mariage pluvieux est un mariage heureux. Espérons que ce soit vrai pour nous aussi“, sourient les créateurs, qui ont imaginé 37 looks d’un blanc immaculé pour cette alliance ponctuelle avec la BBFW.

“Nous avons lancé notre ligne Mariage en 2017, et ce défilé est l’occasion idéale de présenter une anthologie rétrospective de nos plus belles créations, qui associent le romantisme et la féminité avec des lignes pures et rigoureuses. Nous mêlons notre style volontiers ironique avec des notes de tendresse“, détaillent les deux designers. Ces habitués de la semaine de la Haute Couture signent des looks mêlant des robes couture et dévoilent leur collection Mariage 2023, émaillée de corsets ajustés, de voiles courts et d’une profusion de fleurs en organisa faites à la main.


Viktor Horsting et Rolf Snoeren BBFW - BBFW


La marque, qui réalise sa fabrication en Chine, a profité de l’occasion pour tester une nouvelle matière responsable d’origine végétale. Le duo peut se targuer d’avoir habillé la Princesse Mabel d’Orange-Nassau, mais insiste sur le fait que la mode n’a pas de limites et que toutes les clientes sont les bienvenues chez eux, prônant une vision inclusive. “Le mot ‘cible’ nous donne des boutons !“, s’esclaffent-ils.

Marchesa, de son côté, présente ses collections nuptiales à Barcelone depuis 2019. À l’époque, l’événement était piloté par Estermaria Laruccia et comptait sur le soutien de la marque suisse de cosmétiques Valmont. La griffe américaine créée en 2004, elle, était encore aux mains de ses deux fondatrices : Georgina Chapman et Keren Craig. Cette dernière a quitté l’entreprise peu avant la pandémie pour “se concentrer sur d’autres projets professionnels“.

Marchesa s’offre une nouvelle visite dans la ville méditerranéenne et présente sa deuxième collection en collaboration avec le géant catalan Pronovias, fondé par Alberto Palatchi en 1922. “Après le Covid-19, nous avons voulu célébrer l’amour. Beaucoup de mariages vont avoir lieu et nous avons souhaité proposer à toutes les mariées la possibilité d’exprimer leur style personnel, en ouvrant notre porte à toutes les femmes“, assure Georgina Chapman. Le résultat : 25 robes légères et romantiques, inspirées des grands succès de Marchesa. Georgina Chapman a pu compter sur l’appui de la directrice artistique de Pronovias, Alessandra Rinaudo.


Défilé de Marchesa pour Pronovias - BBFW


“Travailler avec Pronovias a été une expérience exceptionnelle. Ils savent que j’aimerais faire beaucoup plus de robes, autant que possible. Et ils me donnent la possibilité de dépasser le cadre de ma propre marque. Nous partageons des valeurs communes, leur maîtrise des coupes est remarquable et nous attachons énormément d’importance à l’artisanat“, résume la créatrice. En ces temps de pandémie, la collaboration n’a pu avoir lieu que grâce à de nombreuses réunions Zoom. Les looks de la collection seront proposés dans les boutiques de Pronovias et déclinés dans un large éventail de taille allant du 32 au 62, avec un positionnement prix luxe accessible, à partir de 2.320 dollars (environ 2.130 euros).

Jesús Peiró, de son côté, dispose déjà de 30 ans d’expérience dans le secteur nuptial. C’est à lui qu’est revenu l’honneur d’ouvrir le bal avec un défilé le midi. Intégralement produite en Espagne, la collection imaginée par Merche Segarra s’inspire de la flore au printemps et habille des modèles rappelant des nymphes. Isabel Sanchís, une griffe valencienne fondée en 1990, a quant à elle rappelé toute l’étendue de son savoir-faire artisanal avec des modèles faisant la part belle aux volumes et des silhouettes offrant diverses interprétations de l’engagement. Ses mariées modernes portent d’élégants blazers avec des pantalons évasés, parfois associés à des tops brillants ou des chemisiers en dentelle à manches bouffantes. Une jupe sensuelle à traîne courte est portée avec un crop top noir.


Défilés d’Isabel Sanchís et Yolancris - BBFW


“Au cours de ces mois difficiles, nous avons voulu montrer le meilleur de la marque, l’importance du travail et des détails, et nous n’aurions pas pu le faire sans notre équipe de professionnels. Des personnes passionnées par leur travail, qui ont un lien humain avec nos pièces“, salue la marque espagnole. Pendant la pandémie, elle a mis ses ateliers au service de la confection de masques solidaires.

Fondée en 2005 par les sœurs Yolanda et Cristina Pérez, la firme espagnole Yolancris a présenté une collection sobrement intitulée “She“. Fidèle à l’esthétique bohème et rock de la marque, elle mêle les références musicales avec des influences rétro et s’adresse aux “anti-mariées“. Les modèles aux airs rebelles ont défilé sur des hits comme “Creep“ ou “Sweet Child o’Mine“, vêtues d’élégantes robes fabriquées artisanalement dans l’atelier de la marque à Barcelone, associant de délicates broderies avec des pierreries, des dentelles, des transparences et des fentes latérales.

L’événement se poursuivra au cours des prochains jours avec un total de 34 défilés de marques et de créateurs tels que Nicole Milano, Sophie et Voilà, Cymbelline et Carlo Pignatelli. Le salon professionnel, quant à lui, accueillera 300 marques dont 74% sont étrangères, provenant de 25 pays différents. Il aura lieu du 22 au 24 avril.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com