×
5 352
Fashion Jobs
Publié le
23 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vinted déploie ses premières consignes automatiques à Paris et ses environs

Publié le
23 juin 2022

Le portail de seconde main Vinted lance le déploiement de ses propres consignes automatiques à Paris et dans trois départements d'Île-de-France (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), sur les réseaux d'enseignes Franprix et Carrefour. Une initiative menée via une nouvelle entité, Vinted Go, qui va développer les offres de livraison du portail à travers l'Europe.


Vinted


​Une entité créée ce mois-ci et dont le vice-présidente Vytautas Atkocaitis rappelle que la France est "un marché clef" pour Vinted. Cette entrée sur le marché des consignes automatiques a pour objectif, selon le groupe, de développer des solutions de livraison pratiques et abordables, et de réduire à long terme l'impact environnemental des livraisons Vinted.

Entre les lignes, le dispositif va permettre à Vinted de réduire sa dépendance aux réseaux de livraison chez les commerçants. Sans toutefois lui tourner le dos : Florian Bonnasse, directeur commercial de Vinted, prend part le 23 juin au soir au lancement de la nouvelle identité de marque de Mondial Relay, partenaire historique du portail de seconde main.

"Concrètement, cette solution de livraison figurera parmi les options disponibles lors de l’achat ou de la vente, sur Vinted, d’articles depuis et à destination de Paris et ses environs", explique l'entreprise. "Pour une expérience toujours plus simple via Vinted, le vendeur pourra imprimer l’étiquette de son colis directement via les consignes. La livraison s’effectuera dans un délai de 3 à 5 jours ouvrés, et par véhicules électriques en région parisienne. Un SMS ainsi qu’un e-mail seront envoyés à l’acheteur pour l’informer de l’arrivée de son colis". 

Interrogé par FashionNetwork.com, le portail de seconde main n'a pas précisé quelle entreprise fournit les consignes, ni quel objectif chiffré a été fixé pour le maillage qu'elles composeront bientôt. L'enjeu logistique est particulièrement sensible pour le site de mode d'occasion, les ventes entre particuliers impliquant que le vendeur lui-même compte dans son voisinage des solutions d'expédition.

Un enjeu rendu critique par la taille même de Vinted: selon Kantar, le portail est passé entre juin 2019 et 2021 de la huitième à la troisième en termes de dépenses en ligne françaises d'habillement, s'installant derrière Zalando et Amazon. Selon la fédération du e-commerce (Fevad), Vinted était l'an passé le deuxième site le plus utilisé par les cyberacheteurs français de mode. Succès qui pose cependant la question de la viabilité de son modèle sur le long terme.


Shutterstock


Début juin, Vinted annonçait avoir dopé son chiffre d'affaires de 63% à 245 millions d'euros sur l'exercice 2021. Cependant le groupe lituanien a aussi atteint 100 millions d'euros de perte nette, chiffre multiplié par cinq en an. Une nature de "panier percé" cependant revendiquée par le CEO Thomas Plantenga, avant-crise, lequel mise sur l'élargissement du nombre d'acheteurs pour atteindre l'équilibre. C'est dans cette logique que la société a levé 250 millions d'euros en mai 2021, avec pour ambition d'étendre sa présence en Europe et au-delà.

Le déploiement de Vinted sur le marché des consignes automatiques intervient dans un domaine où la concurrence est forte. Comme le rappelait FashionNetwork.com en janvier via un point chiffré sur les réseaux existants, l'Hexagone a débuté l'année avec 3.000 consignes Amazon Lockers et 600 consignes La Poste, qui présentait à VivaTech son concept de "consignes à domicile" pour les halls d'immeubles. Réseaux auxquels s'ajoutaient alors quelque 300 consignes automatiques Mondial Relay, 75 pour l'allemand DHL, et une quinzaine d'autres pour Le Relais, qui entame son développement dans ce domaine.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com