×
5 474
Fashion Jobs
Publicités

Viscose : dix leaders chinois créent une feuille de route écoresponsable

Publié le
today 19 mars 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l'occasion du salon Intertextile, qui s'est tenu à Shanghai du 14 au 16 mars, dix spécialistes chinois de la viscose, revendiquant plus de 50 % de la production mondiale, lancent un programme collaboratif visant à améliorer écologiquement leur filière.

La cérémonie de lancement de l'initiative, sur le salon Yarn Expo à Shanghai le 15 mars - Matthieu Guinebault/FashionNetwork


Le programme Collaboration for Sustainable Development of Viscose, ou CV, intègre notamment la China Chemical Fibers Association et la China Cotton Textile Association. mais également les fabricants Tangshan Sanyou, Sateri, Zhejiang Fujida, Jilin Chemical Fibre, Funing Aoyang, ainsi que Xinxiang Bailu, Yibin Grace, Shandong Yamei, Hengtian Helon et Shanghdong Yinying.

« Ce n'est pas un programme que nous créons juste pour nous-mêmes, pour qu'il ne soit que chinois », prévient cependant Zhang Zixin, responsable de la China Chemical Fibers Association. Soulignant au passage que le géant autrichien et référence du secteur, Lenzing, fort de ses propres règles environnementales, aurait déjà exprimé son intérêt pour l'initiative.

La « CV Roadmap » entend aller de la plantation à l'usine, fixant des règles de transparence et un calendrier d'amélioration des conditions de production. Il s'agit dans les faits d'un dispositif inspiré de l'étude de 240 standards durables, dont 72 touchent directement le textile/habillement. En termes de production, ont ainsi été reprises les initiatives Zero Discharge of Hazardous (ZDHC), la Business Social Compliance Initiative (BSCI), le standard Step d'Oeko-tex et plusieurs autres.

« Il ne s'agissait pas de créer un standard de toutes pièces, mais bien de nous inspirer des initiatives les plus notables prises par les filières industrielles, souligne Zhang Zixin. Cela part du constat d'une prise de conscience chez nos clients sur les questions de durabilité. L'objectif est de faire faire évoluer les standards de production au sein de la filière. Cela se veut inclusif. L'idée est que nous pouvons apprendre des autres et que si nous arrivons à augmenter la qualité de notre produit, nous allons au passage renforcer nos parts de marché. »

Il faut dire que le marché mondial de la viscose est amené à se renforcer. De quelque 24 milliards de dollars l'an passé, le marché pourrait tutoyer les 37 milliards à horizon 2030. Et les industriels chinois entendent bien maintenir leur mainmise sur la « soie artificielle ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com