×
7 321
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Vivarte cède Cosmoparis à Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic

Publié le
today 1 août 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe d'habillement Vivarte (La Halle, Caroll), en difficulté financière malgré une récente restructuration, a annoncé jeudi 1er août qu'il allait céder son enseigne de chaussures Cosmoparis à deux spécialistes de la mode et de la distribution, Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic. Le duo avait déjà racheté Chevignon au printemps avec le soutien du groupe Royer, et qui a récemment repris Maison Lejaby.


Cosmoparis


Thierry Le Guénic a dirigé la maison Vanessa Bruno de 2014 à 2017, après avoir occupé le poste de CEO de Francesco Smalto pendant six ans. Quant à Stéphane Collaert, il n’est pas étranger aux marques ayant appartenu à Vivarte car il a évolué jusque fin 2018 au sein du groupe Hopps, qui a acquis Pataugas en mai 2017. Auparavant, il a notamment œuvré en tant que directeur général de la maison Texier de 2015 à 2017. 

« Vivarte, groupe français de la mode, de la chaussure et de la maroquinerie, annonce la cession de son enseigne de chaussures Cosmoparis à Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic », explique la société dans un communiqué. « Vivarte poursuit le recentrage de ses activités et de ses moyens humains et financiers sur ses enseignes La Halle, Caroll et Minelli », a précisé Patrick Puy, président de Vivarte, cité dans le communiqué.

En 2018, Cosmoparis avait dégagé un chiffre d'affaires de 18,6 millions d'euros et compte 75 points de vente en Europe (Suisse, Allemagne et Luxembourg), dont 67 en France, avec 50 corners en grands magasins et 17 magasins en propre. L’entreprise emploie à ce jour une centaine de personnes.

Mi-juillet, Vivarte avait annoncé qu'il allait passer aux mains de ses créanciers, faute de pouvoir honorer son échéance de remboursement d'octobre, une décision qui inquiète les syndicats. Le groupe de distribution sort d'un plan de restructuration de trois ans qui l'a vu se séparer de la plupart de ses enseignes (Chevignon, André, Naf Naf, Kookaï, Pataugas...).


Cosmoparis


Composé de quatorze enseignes à l’arrivée de Patrick Puy, dont le profil de liquidateur et les déclarations avaient rapidement soulevé le spectre d’un démantèlement enseigne par enseigne, le groupe n’est plus aujourd’hui composé que de quatre marques. A savoir La Halle (fusion des ex-Halles aux chaussures et aux vêtements) et le chausseur Caroll. Sans oublier Minelli, pour lequel le groupe a annulé son offre de vente faute de candidats à la reprise, et enfin San Marina, toujours dans l’attente d’un potentiel acquéreur.

(avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com