×
5 484
Fashion Jobs
Publié le
3 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivatech voit grand pour son édition post-Covid

Publié le
3 juin 2022

Le grand rendez-vous parisien des nouvelles technologies fait son retour à la porte de Versailles (Paris XVe) du 15 au 18 juin. Après une session physiquement marquée par les contraintes sanitaires en 2021, le rendez-vous entend retrouver le format massif des origines, avec de très nombreux pavillons d’entreprises et régions.


VivaTech


En 2021, seuls 60% des 1.400 exposants de VivaTech étaient présents physiquement, sur une édition complétée par un salon digital. Pour cette session 2022, les 1.500 exposants annoncés seront "tous en format hybride", annoncent les organisateurs Publicis et le groupe Les Echos. Organisateurs qui ont récemment annoncé un changement de direction pour le rendez-vous, avec l'arrivée en mai de François Bitouzet.

Comme à son habitude, le salon aura pour centre de gravité les pavillons de grands groupes et collectivités, sur lesquels seront présentées les innovations et start-up portées par ceux-ci.

Le géant du luxe LVMH sera à nouveau présent, avec des innovations liées à seize de ses maisons, ainsi qu’avec les vingt et un finalistes de ses LVMH Innovation Awards. Le luxe sera également représenté par le suisse Richemont, tandis que le groupe L’Oréal portera ses innovations pour l’univers de la beauté. Côté logistique et vente en ligne sera notamment présent le groupe La Poste, tandis que Meta (Facebook) présentera ses solutions marketing liées aux réseaux sociaux et à la data client.

Les fournisseurs de solutions Dassault Systèmes, Microsoft et Huawei seront également de la partie, de même que que les régions Centre-Val de Loire, Occitanie et Sud. Sans oublier BNP Paribas, JCDecaux, EDF, RATP, SNCF, TotalEnergies, Axa, Sanofi, Audi, Bouygues ou encore le cabinet McKinsey&Company.

Porté par le président de la République Emmanuel Macron, qui vient traditionnellement y prendre la parole, ce salon annonce de nombreux orateurs. Le dirigeant de LVMH Bernard Arnault est ainsi attendu, de même que Nicolas Hieronimus, directeur général de L’Oréal, Thomas Plantenga, PDG de Vinted, Marc Pritchard, directeur marketing de Procter & Gamble, et Evan Spiegel, CEO de Snapchat. Sans oublier le fondateur de Wikipedia Jimmy Wales, le directeur digital de Givenchy Jeremy Muras, ou encore Alexandre Stervinou, directeur adjoint de la Banque de France, et Antoine Petit, à la tête du CNRS.


Le pavillon LVMH en 2021 - MG/FNW


Parmi les nombreuses thématiques qui seront abordées sur ce salon généraliste, les NFT et le métavers vont sans surprise occuper une place notable. LVMH et la SNCF y consacreront chacun une conférence, tandis que plusieurs tables rondes dédiées donneront la parole à Tami Bhaumik et Sébastien Borget, respectivement vice-présidente et directeur des opérations des métavers concurrents Roblox et The Sandbox. S’exprimera également Sébastien Badault, ex-dirigeant d’Alibaba Mode&Luxe, désormais vice-président de l’entreprise Ledger, destinée à accompagner professionnels et particuliers dans ces univers dématérialisés.

Il faudra débourser 590 euros pour accéder au rendez-vous, prix cependant ramené à 280 euros pour les start-up innovantes. Comme à son habitude, le salon sera ouvert au grand public sur la journée du samedi, avec des animations et conférences pensées en conséquence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Salons