×
Publié le
6 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivienne Westwood joue “My Fair Lady” pour Andreas Kronthaler

Publié le
6 mars 2021

A la Paris Fashion Week digitale, il ne fallait pas manquer, samedi, la présentation de Vivienne Westwood. Cette saison, plus que jamais, la marque britannique renoue avec ses origines centrant son film de présentation sur Londres, la ville qui l’a vu naître et se transformer d’une petite boutique underground en une maison de couture incontournable sur la scène mode.


Andreas Kronthaler et Vivienne Westwood dans leur boutique de Mayfair à Londres - Vivienne Westwood


Comme à son habitude, le label procède avec humour. Il situe son action à Mayfair, le quartier chic de Londres, où s’est installé dans les années 1990, sur Conduit Street, son vaisseau amiral et où se trouve aussi son historique boutique de Davies Street, qui vient tout juste d’être rénovée et accueille les principales scènes du film.
 
Jouant sur les mots, Vivienne Westwood et Andreas Kronthaler, le directeur artistique de sa marque, qui l’accompagne à la ville comme à la scène depuis près de 30 ans, ont imaginé resituer dans ce quartier quelques-unes des scènes les plus célèbres de la comédie musicale "My Fair Lady", tirée de la pièce Pygmalion de George Bernard Shaw de 1913, qui a surtout connu le succès avec le film de George Cukor interprété en 1964 par Audrey Hepburn.

On y voit ainsi Vivienne Westwood, affublée d’une perruque bouclée noire, en bottes argentées, chemise blanche et robe-tablier en latex, collée à la vitrine, chanter de l’intérieur de la petite boutique de Davies Street, le fameux air "Without You", sous la caméra et les yeux attendris de son mari.
 
Présentée dans la boutique et les rues alentours, la collection Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood pour l'automne-hiver 2021/22 mêle pièces couture et sportswear dans un joyeux patchwork de tissus, dont le plus grand nombre sont recyclées, piochant aussi bien dans le style aristocrate victorien que dans l’univers punk.

Des robes bustier sont confectionnées dans un collage de satin, moire et tulle. Les vestes carrurées aux manches bouffantes s’enfilent sur d’épais chandails. Les longs manteaux en coton ont une allure militaire. Des mises chic alternent avec des tenues excentriques, dans un kaléidoscope de matières et coupes anarchiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com