Wanda Nylon, la petite marque qui monte vite

La marque parisienne de prêt-à-porter luxe Wanda Nylon fait parler d’elle. Le label, lancé en 2012 par l’éclectique Johanna Senyk associée au styliste allemand Peter Hornstein, était à l’origine axé sur le seul vêtement de pluie, avec des pièces fortes en polyuréthane, plastique transparent et vinyle, jouant sur les références fétichistes.

A la base, une idée gagnante : transformer le vêtement fonctionnel en un produit mode, ludique et sexy. Bref, désirable !

Johanna Senyk - photo Julia Champeau

Face à un succès grandissant, la petite marque de niche ne tarde pas à sortir de l'outwear et à élargir son offre avec des accessoires et une vraie garde-robe composée de pulls, pantalons, jupes et autres robes de soirée. Des pièces pour homme font aussi leur apparition.

En 2015, le duo se sépare. Johanna Senyk, véritable âme de Wanda Nylon, poursuit, seule, sur sa lancée en renforçant le caractère très féminin de la marque, qui s’adresse à « une femme libre, indépendante et ayant du caractère ».

Un peu à l'image de la designer. D’origine polonaise, née à Tours, Johanna Senyk a débarqué à Paris à 18 ans. Elle débute comme styliste photo pour les magazines Crash et The Face. Assez vite, elle bifurque vers le cinéma devenant costumière, d’abord sous la direction de Gigi Lepage pour les films d’Olivier Dahan, puis en indépendante.

Wanda Nylon, automne-hiver 2016-17 - © PixelFormula

Du costume, elle passe au casting, d’abord dans la musique avec Jamiroquai, puis dans la mode. Sous l’égide de Maïda Gregory, elle travaille entre autres pour Givenchy, Calvin Klein et The Row. Au Festival International de Mode de Hyères, elle coordonne les défilés en tant que responsable backstage. C’est là qu’elle rencontre Anthony Vaccarello, qu’elle va accompagner dans le lancement de sa marque et de ses premières collections. 

Un itinéraire atypique qui permet aujourd’hui à cette designer autodidacte de se distinguer par une vision originale, affirmant enfin sa capacité créative. Ce n’est pas un hasard si Wanda Nylon s’est fait remarquer sur la scène parisienne, où elle défile désormais depuis deux saisons.

En février dernier, la marque a fait partie des 23 nominés du prix LVMH. Elle n’a finalement pas été retenue pour la phase finale, mais elle vient de décrocher son ticket pour la finale du prix de l’Andam.

Le trench Wanda Nylon pour La Redoute

Ce n’est pas tout ! Le label est à nouveau sous les projecteurs avec le lancement d’une collection capsule pour la Redoute. Johanna Senyk y propose un trench translucide, pièce emblème de la marque, à 190 euros, un pantalon et une chemise en vinyle à 90 et 70 euros, ainsi que la robe et la combinaison smoking à 100 et 150 euros.

La collection « Wanda Nylon X La Redoute Madame » sera disponible à partir de la mi-juin sur laredoute.fr. On pourra découvrir sur le site les différents looks endossés par la top-modèle androgyne américaine Jamie Bochert, photographiée par Sofia Malamute.

Une collaboration qui devrait accroître la visibilité de Wanda Nylon. Cette dernière collabore par ailleurs régulièrement avec Agnelle pour la réalisation de ses gants et Peter & May Walk pour les lunettes.

Le label a déjà séduit d’importants multimarques tels que les Galeries Lafayette, Selfridges, les boutiques japonaises Restir et United Arrows ou encore l’enseigne italienne Folli Follie.

La top Jamie Bochert dans un look Wanda Nylon pour La Redoute

La griffe est actuellement distribuée à travers 45 points de vente. En particulier en Europe (France, Royaume-Uni et Italie), où elle réalise 35 % de ses ventes, suivie par l’Asie 30 %, les Etats-Unis 20 % et le reste du monde 15 %. Depuis l’automne-hiver 2015, la distribution est totalement gérée en interne, à l’exception du Japon où la marque a été confiée à Mamiko Moda, qui est aussi l’agent de Lemaire.

L’objectif de l'entreprise, dirigée par Guillaume Befve, est de tripler le nombre des clients multimarques d'ici à trois saisons pour atteindre 130 points de vente en continuant d'élargir l'offre de Wanda Nylon et sa gamme d’accessoires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER