×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 nov. 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Well : conseil d'administration vendredi 24/11 pour statuer sur l'avenir du Vigan

Par
AFP
Publié le
23 nov. 2006

PARIS, 23 nov 2006 (AFP) - La société Textiles Well (collants, bas, chaussettes) réunira vendredi 24 novembre un conseil d'administration pour statuer sur l'avenir de son usine de Vigan (Gard), qui compte 438 salariés, a-t-on appris jeudi 23 novembre de source proche de la direction.


L'usine de Well au Vigan, près de Montpellier - Photo : Pascal Guyot/AFP

Le conseil se tiendra en fin de matinée au siège social à Montrouge (Hauts-de-Seine) de la société détenue par Natexis Industries, filiale du groupe Banque populaire, a-t-on précisé.

Aucune décision ne sera communiquée officiellement avant la consultation lundi du comité d'entreprise de la société.

La direction a annoncé le 12 septembre un plan social à l'usine de Vigan prévoyant 149 licenciements d'ici à 2008.

Mais de source proche de la direction, on explique avoir décidé d'un "réexamen" du plan social pour tenir compte de deux faits intervenus depuis : la décision de deux clients de la grande distribution de diminuer leurs commandes et un "durcissement de la concurrence".

Selon la CGT, la direction évoque désormais 300 suppressions d'emplois, ce qui équivaut au nombre de postes de production.

"Well subit de plein fouet la crise du marché du collant dont la taille a été divisée par deux en huit ans du fait de l'évolution des habitudes vestimentaires et d'une pression accrue sur les prix, avec l'invasion de produits venus d'Asie", fait valoir la direction.

"La société doit trouver les ressources pour relancer l'activité", a-t-on affirmé, précisant que la direction s'orientait vers une stratégie de "montée en gamme" pour sortir des difficultés actuelles.

Dans un communiqué, les syndicats CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC et FO de Natixis "protestent énergiquement contre l'éventuelle liquidation ou contre toute autre solution de délocalisation visant à faire disparaître ou à démanteler la société Well".

Ils vont demander au conseil d'administraion de Natexis Industries de "surseoir à toute décision définitive à ce sujet et d'étudier toutes les solutions alternatives permettant la continuation de cet outil de travail performant".

Well prévoit de publier en 2006 un chiffre d'affaires en baisse d'environ 10 %, à 60 millions d'euros, et une perte nette de 2,8 millions d'euros.

En 2005, l'entreprise a produit plus de 50 millions de paires pour un chiffre d'affaires de plus de 49 millions d'euros, et 2,6 millions de pièces de lingerie pour un c.a. de 16 millions d'euros.

De source syndicale, Well est le deuxième fabricant de bas et collants en France, derrière Dim.

La direction du groupe DBApparel, qui possède les marques Dim et Playtex, a également annoncé en mai la suppression de 450 postes sur 2 500 en France, dont quelque 400 concerneraient Dim selon les syndicats.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.