Who’s Next-Première Classe : les marques au rendez-vous pour ce retour en septembre

Démontrer sa capacité à mobiliser les marques et les acheteurs : c’est l’objectif de l’ensemble Who’s Next-Première Classe pour sa prochaine édition.

Cette dernière, qui se déroule du 4 au 7 septembre et marque le retour du salon de première session après l'été, après trois éditions en juillet, réunira officiellement près de 1 700 marques - 67 % étrangères - dont 800 sur Who’s Next (prêt-à-porter), 800 sur Première Classe (accessoires) et 100 sur From by Première Classe (une sélection d'accessoires aux racines d'ici et d'ailleurs).  
Seules 33 % des marques exposantes au Who's Next-Première Classe sont françaises.
Avec ce changement de dates, WSN, l’organisateur du salon, espère donc reconquérir le visitorat français perdu quand le salon a basculé en juillet (18 % de baisse du nombre d’acheteurs français en juillet 2014), tout en conservant les acheteurs du grand export recrutés lors des précédentes sessions estivales.
 
Ce retour au planning originel semble en tout cas être bien perçu par les marques puisque, parmi une grande majorité d’habituées qui répondent toujours présent, cette année encore le salon accueille de nombreux petits nouveaux (30 % des exposants) : 220 nouvelles marques pour Who’s Next et 259 pour Première Classe dont les trois-quarts sont étrangères. 
 
Côté segmentation, après avoir réalisé un gros travail qui avait, selon l'organisateur, reçu un bon accueil de la part des visiteurs en janvier dernier, notamment en proposant des univers de marques ciblés pour répondre au besoin de proximité des acheteurs – offres claires et complémentaires -, Who’s Next continue sur cette voie porteuse d'une nouvelle dynamique. 

Cependant, les organisateurs doivent tenir compte des grands travaux de rénovation du parc des expositions, lancés en avril dernier, qui condamnent certains halls, notamment le numéro 7 habituellement occupé par le salon.
La marque belge Wehve exposera dans l'espace Fame
Résultat ? Si l’offre du salon reste structurée en cinq univers, en l’occurrence, Private (une sélection de marques féminines créatives à fort potentiel commercial reconnues à l’international), Trendy (des collections féminines dans l’air du temps à des prix abordables), Urban (les marques mixtes du denim et du streetwear), Studio (des collections de prêt à porter, du casual au très féminin) et Fame (des marques reconnues depuis plus de 10 ans et une sélection de jeunes designers dont certains plus couture regroupés sous le label Atelier), ce dernier fera bande à part.
 
En effet, en raison des travaux, il partagera le hall 1 avec le salon Première Classe alors que les autres univers conforteront leur position dans les halls 2 et 3, qui sont communicants et connexes.

Surprenante de prime abord, cette proposition sera en fait une sorte de retour aux sources, puisque avant l'acquisition de Prêt-à-Porter Paris en 2011, c’est là que les deux secteurs phares (mode pointue et accessoires) étaient installés.
 
Côté prêt-à-porter, la distribution est relativement équilibrée. Les visiteurs découvriront ainsi 150 marques sur le Private, dont 64 petits nouveaux, parmi lesquels Kas New York (une marque de référence sur le marché américain), Marble & Co (une jeune marque turque souhaitant s’exporter) ou encore Iconi et Lakwiai (deux marques thaïlandaises souhaitant développer l’international).

La griffe Madame Shoushou exposera sur Trendy.
Dans l’univers Studio, qui accueille 200 marques, 42 néo-exposants parmi lesquels de nombreuses toutes jeunes marques internationales comme Sweetdreams Ibiza (marque espagnole de produits resort à prix attractifs se lançant sur le salon) et Eclectia (une griffe grecque de slow-wear), mais aussi des marques déjà bien installées dans leur pays d’origine et souhaitant développer l’international comme Giorgia & Johns, une marque de prêt-à-porter italienne.
 
Urban, de son côté, présente un fort contingent de nouveaux venus : 34 pour 100 exposants. Parmi eux, à noter, Handred (une marque brésilienne), Drône (une marque française) et Maui & Sons (une marque internationale qui se lance sur le marché français via WSN).
 
Trendy accueille quant à lui 20 % de néo-exposants sur 100 marques présentées. Dans les griffes proposant des collections féminines dans l’air du temps à des prix abordables, à découvrir par exemple, Emily and Fin (une jeune marque anglaise trendy), Madame Shou Shou (une marque grecque exposant pour la première fois sur un salon européen) ou encore Sluiz Ibiza, un concept store lifestyle qui lance sa ligne de prêt-à-porter.
Les chapeaux Big Aristote seront présentés sur le salon Première Classe.
Quant à l’espace Fame, il présente cette année 250 marques dont 62 nouveaux arrivants. Parmi les anciens comme Antik Batik, Bellerose ou Intropia, les visiteurs découvriront Rita Row (une marque espagnole proposant des collections urbaines et confortables), Circus Hotel (une griffe italienne spécialisée dans la maille) ou encore Wehve qui vient tout droit de Belgique mais propose des pièces confectionnées en laine de mérinos directement importée d’Uruguay.
 
Première Classe de son côté accueille 800 marques parmi lesquelles 259 font leur arrivée. A noter parmi elles, Big Aristote (marque française de chapeaux haut de gamme), Cosh (une griffe de « colliers d’oreilles ») ou encore Van Palma (label français de kimonos tendance).
 
Enfin, From by Première Classe - dont l’ambition est d'offrir une vitrine précise de tous les savoir-faire internationaux - accueillera cette année 100 exposants, dont 50 % de nouveaux arrivants. L’espace dédié au sourcing, qui se tiendra dans le hall 2, sera, comme en janvier dernier, indépendant de l’univers Première Classe.

Il proposera pour cette nouvelle édition un zoom sur l’Afrique (pagne, wax, ébène). Quinze créateurs africains exposeront leur savoir-faire et les spécificités de leur pays.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER