×
Publicités
Publié le
10 sept. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Who’s Next-Première Classe : un retour réussi en septembre

Publié le
10 sept. 2015

A l’heure du bilan, les voyants sont au vert pour les salons Who’s Next et Première Classe, qui faisaient leur retour en septembre après trois éditions en juillet. Avec une hausse de 12 % de la fréquentation et un record d’affluence pour le Retail Expert Club, qui, selon les organisateurs, a conseillé plus de 500 retailers et exposants, WSN est satisfait.

Who's Next-Première Classe septembre 2015.

Toujours côté chiffres, les salons enregistrent une augmentation de 13,5 % du contingent français, dont une forte présence des régions (+26,1 %) et la stabilisation du visitorat Paris et région parisienne (+2,1 %). Les visiteurs hexagonaux ont donc joué les locomotives pour les salons (63 % de Français).

Pour autant, contrairement à ce que l’on pouvait craindre, Who’s Next-Première Classe a également su séduire à l’international (+9,5 % par rapport à l’année dernière), surtout en Europe.

L’Allemagne (+45 %), l’Italie (+17 %) et l’Espagne (+33 %) enregistrent ainsi de beaux taux de progression selon les organisateurs… Quant aux pays du nord, qui tiennent pourtant salon en juillet, la présence de leurs ressortissants est en forte augmentation.

Au-delà des frontières européennes, le constat est le même : les grandes régions économiques étaient au rendez-vous. Les Américains étaient ainsi plus nombreux (+12 %), comme les Japonais (+17 %).

En outre, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition, parmi eux, la Thaïlande via the Mall Group, la Malaisie (Melium Group), mais aussi l’Afrique du Sud avec des projets d’ouverture de grands magasins.

Une dynamique internationale qui a permis, selon les organisateurs, de compenser la baisse du visitorat de certaines régions comme l’Asie (principalement Chine et Corée) et le Moyen-Orient.

Who's Next - Première Classe septembre 2015.

A noter également, pour cette édition, la présence d’acheteurs internationaux majeurs. Who’s Next-Première Classe a ainsi accueilli des représentants de chaînes de magasins comme Anthropologie, Urban OUtfitters et Liberty au Royaume-Uni, Luisaviaroma, Penelope et San Carlo Dal 1973 en Italie ou encore le grand magasin mexicain Palacio De Hierro et le canadien La Maison Simons.

De plus, sur cette édition, les acheteurs ne se sont pas contentés de visiter. Pour beaucoup, ils sont venus passer des ordres. Sur le Who’s Next, les marques leaders du marché ont donc consolidé leurs ventes, comme Derhy ou Petite Mendigote, quant aux petites structures, elles ont été nombreuses à tirer leur épingle du jeu, notamment sur le Private et le Trendy.

Quant à Première Classe, le marché français s’est avéré très dynamique pour la chaussure. La maroquinerie de son côté a trouvé une nouvelle population dans les concept stores et les multimarques. Quant au segment bijou, très sensible à la tendance, il a consacré cette saison les créations les plus textiles ou bohèmes.

Cependant, ce bilan tout en rose est à nuancer… Cette saison, la tendance est aux situations « tout ou rien » et pour certains, c’était plutôt rien que tout. Une situation qui peut s’expliquer par la qualité de l’emplacement, mais aussi la richesse de l’offre de qualité qui a exacerbé la concurrence et donc laissé certains exposants un peu pantois.

Who's Next - Première Classe septembre 2015.

Par ailleurs, comme en janvier dernier, les acheteurs et les exposants ont salué le merchandising.

Pour les exposants de Première Classe, retrouver l’espace « historique » d’exposition dans le hall 1, en cohabitation avec le Fame, a ainsi été une satisfaction.

Quant au salon dans son ensemble, il a gagné en lisibilité et clarté grâce à un parcours et une offre plus cohérente, tendant vers plus de services pour accompagner les participants.

Selon les organisateurs, l’opération iDFASHION a ainsi réuni 80 exposants et commerçants venus de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Retail Expert Club n’a pas désempli. Quant au Forum de tendances de Martine Leherpeur Conseil, porté par une nouvelle passerelle reliant les offres du salon, il a été un lieu d’échanges et de rencontres contribuant à la dynamique de l’événement.

Enfin, du côté des initiatives en faveur des jeunes créateurs, WSN revendique également un bilan positif.

La seconde édition de The Future of Fashion Program et le Graduate Fashion Show auraient ainsi permis à certains jeunes créateurs de prendre des commandes, parmi eux, la jeune marque Anisha Parmar London et Kelsey Hutton, étudiante à l’école Parsons Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com