×
6 550
Fashion Jobs
SUNCOO
Responsable Approvisionnements et Flux
CDI · PARIS
BUREAU DE PRESSE CATHERINE MIRAN
Chargé(e) de Développement
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Chef de Projet Sap/Marchandises H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Dropshipping - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
LOUIS VUITTON
Gestionnaire de Stock - Marseille - CDI (H/F)
CDI · MARSEILLE
HIPANEMA
Chef de Projet Digital E-Commerce H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Key Account Manager Beauté (Secteur Packaging)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Pilote de Flux - H/F CDI
CDI · SAINT-WITZ
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CULTURA
Chef de Groupe Activités Créatives et Artistiques
CDI · MÉRIGNAC
SWAROVSKI
CDI - Responsable Régional (H/F) - Sud Est
CDI · MARSEILLE
RMS
Directeur Commercial Monde PAP Femme Resort - H/F - Paris
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable CRM
CDI · PARIS
TEXDECOR GROUPE
Commercial Terrain b to b Sud Est France
CDI · NICE
THE SWATCH GROUP (FRANCE) SAS
CDI- Chargé Adv et Commercial Omega (H/F)- Paris
CDI · PARIS
DAMARTEX
Business Developer E-Commerce - H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
Publicités

Who’s Next veut insuffler de l’énergie au secteur

Publié le
today 15 janv. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une seule bannière, Who's Next, sous laquelle sont réunis la mode et les accessoires, c'est la principale nouveauté de l'édition qui s'ouvre ce 18 janvier à la Porte de Versailles. Poussant encore plus loin le leitmotiv de la saison dernière "Who's Next, plus grand concept-store du monde", le salon de mode mixe toujours plus d'univers et fait disparaître l'appellation "Première Classe" (désormais réservée à la deuxième session) pour mélanger ses accessoires avec le prêt-à-porter. En réinventant la visite des acheteurs pour recréer de la surprise, le salon qui se tiendra sur quatre jours veut insuffler de l'énergie.



Car il en faudra à l'heure où le secteur a fortement souffert de la baisse de consommation en 2018, et ces dernières semaines de la mobilisation des gilets jaunes. Un contexte tendu pour les acheteurs français qui fait craindre un recul du visitorat, couplé à une image internationale de Paris qui pourrait avoir une influence négative auprès des visiteurs étranger. « On va certainement être chahutés, estime Frédéric Maus, codirigeant du salon. Oui, certains visiteurs français ne vont pas venir ; il y aura peut-être un impact également auprès des internationaux. Oui, le contexte est difficile, mais on ne change pas de mot d'ordre : générer de l'énergie, se projeter vers l'avenir et quelque chose de positif ! ».

Les organisateurs ont pour cela investi dans une scénographie nouvelle, faisant écho à la thématique "Apollo Club" de la saison, dans un esprit très festif et futuriste. Renouvellement visuel donc, refonte du parcours de visite et retour à une ambiance plus légère, appelle de ses vœux Frédéric Maus. « Nous allons refaire des performances, alors que nous avions arrêté les défilés depuis un moment. Il y aura deux soirées majeures pour cela, le vendredi et le dimanche soir. Nous voulons "ré-événementialiser" le salon, qu’il s’inscrive comme une parenthèse joyeuse et inspirante dans la saison des acteurs du secteur », explique-t-il.

Avec environ 1 200 marques réparties sur trois halls, l’offre se présentera donc sous un nouveau jour. L’inamovible espace Fame (hall 2.2), dédié au prêt-à-porter haut de gamme, change de look mais pas de recette, mais c’est bien le seul dans ce cas. Les autres halls sont remaniés pour marier accessoires et prêt-à-porter, avec des nouveaux espaces thématiques comme autant de surprises. Dans le hall 4, on trouvera ainsi plusieurs ruptures dans la visite, comme la bulle « Cosm0°s », dont la sélection est décrite comme relevant de « l’hyperféminité sous 0° », ou encore l’espace « Villa Beauté », qui tiendra sa seconde édition avec des marques de soins et de cosmétiques.


 
Le concept-store Who’s Next enregistre également la réédition du pôle "Fine Jewellry" dédié au créneau de la petite joaillerie, dans le hall 3, qui accueillera par ailleurs une nouvelle section centrale. Baptisé "What’s up", ce nouvel univers se veut la réunion de marques mixtes, urbaines, street et entend retranscrire la dynamique actuelle du segment sportswear avec des marques (souvent nouvelles) comme Saucony, Kulte, Caval, Jott, Affekt, Colmar, Buffalo ou Fjällräven.  
 
Toujours dans ce hall 3, nouvelle irruption dans le parcours avec l’espace « Inside », une visite lifestyle comme dans un appartement, avec une offre mariant homewear, décoration, dessous et accessoires invitant des marques comme Esquisse Lingerie, Ma Poésie, ou Madame Léotard, entre autres.
 
Autant de prolongements possibles pour l’offre des détaillants multimarques que cible Who’s Next. Le salon leur proposera également ses services habituels, à savoir ses "Fashion Solutions", au travers de rendez-vous et ateliers avec sept experts - dont une nouvelle, la styliste Isabelle Thomas, pouvant conseiller sur l’offre du point de vente - mais aussi de conférences.
 
Un nouveau service de financement fera également son apparition, tandis que l’application mobile pour favoriser la connexion des visiteurs et exposants en réseau sera étendue, le tout sous une nouvelle appellation : WSN.community. Une plateforme globale qui doit prolonger l’expérience Who’s Next au-delà du salon, notamment en diffusant en ligne les contenus pédagogiques qui seront proposés du 18 au 21 janvier.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com