×
Publié le
23 juil. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wilsons Leather est finalement repris par le groupe G-III Apparel

Publié le
23 juil. 2008

Après avoir engagé en mars dernier une réduction drastique de ses dépenses avec 160 fermetures de boutiques, Wilsons Leather se dirige vers une sortie de crise. Le groupe G-III Apparel, détenteur de nombreuses licences comme Calvin Klein, Tommy Hilfiger et Ellen Tracy, annonce en effet avoir repris les actifs du détaillant américain spécialiste du cuir.


Wilsons Leather 2008

Le fabriquant et distributeur met ainsi la main sur un réseau de 116 magasins, et sur des bien évalué à 18,5 millions de dollars. Au total, G-III annonce avoir déboursé 22,3 millions de dollars dans la transaction. Une opportunité pour l’enseigne de remontrer la pente. Il faut dire que ses très décevants résultats de 2007 avaient amenée l’action la marque à descendre en dessous du seuil imposé par le Nasdac. A tel point que les autorités boursières avaient menacé ses dirigeants d’en exclure le titre.

« Nous sommes enthousiasmés par cette acquisition, qui nous permettra d'avoir une activité verticale importante » explique Morris Goldfarb, président de G-III. « Nous espérons être en mesure de tirer parti de notre solide portefeuille de marques et de notre expérience du sourcing pour relancer les ventes en magasins des produits Wilson et augmenter les marges. En séparant soigneusement nos activités de vente au détail et nos offres de gros, nous pensons pouvoir redonner du tonus au réseau Wilson sans nous aliéner notre clientèle existante ».

L’ancien directeur de Wilsons Leather, Joel Waller, devrait quant à lui rejoindre les rangs de G-III. Il sera à la tête de 900 employés et devra gérer le réseau, le merchandising, la distribution, l’implantation, les ressources humaines, et la comptabilité du groupe depuis Minneapolis. « Nous pensons que c’est une excellente occasion de ramener cette entreprise meilleur niveau de rentabilité et de la placer sur une trajectoire de croissance. Au cours de ces trente années une relation d'affaires avec Joel Waller, j'ai développé un profond niveau de confiance envers Joel, et nous pensons qu'il sera un excellent chef ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com