×
5 596
Fashion Jobs
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
Publicités

Wolford, toujours dans le rouge, reste optimiste

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 23 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Wolford a annoncé mardi ses résultats annuels pour la période de mai 2018 à avril 2019 : s'ils sont encourageants, l'entreprise autrichienne de lingerie aurait tort de se croire à l'abri. Celle-ci est parvenue à réduire « légèrement » ses pertes au cours de l'exercice qui a pris fin au mois d'avril, malgré des revenus plus faibles et des investissements plus élevés, destinés, selon elle, à poser « les bases d'une croissance future ».


Wolford


Wolford a l'intention de lancer de nouvelles lignes de produits, notamment une catégorie de sportswear haut de gamme, dès cet automne. Avec la Chine en ligne de mire, l'entreprise autrichienne souhaite tirer profit de sa nouvelle image de marque.

La société, cotée à la Bourse de Vienne, a déclaré que son chiffre d'affaires annuel clos au 30 avril avait chuté de 8 %, à 137,22 millions d'euros, car elle partageait les mêmes problèmes que de nombreux détaillants physiques, « subissant les effets de changements structurels profonds et d'un ralentissement de la croissance des marchés de la mode en Europe occidentale ».

Mais l'entreprise a également déclaré que « grâce aux effets à long terme de son programme de restructuration en cours », elle a « entièrement compensé la réduction de 11,85 millions d'euros de ses revenus ».

La perte d'exploitation avant intérêts et impôts s'est légèrement améliorée, passant de 9,22 millions d'euros au cours de l'exercice précédent à 8,98 millions d'euros. La perte nette s'est également un peu réduite, à 11,1 millions d'euros contre 11,53 millions d'euros l'année dernière. La satisfaction tirée par la direction du programme de restructuration s'est « surtout reflétée dans les charges de personnel de l'entreprise », qui ont diminué de près de 15 millions d'euros, pour s'établir à un peu plus de 60 millions d'euros.

L'entreprise affirme que son bilan est bien meilleur qu'il ne l'était il y a un an, à la suite du succès de son augmentation de capital sous l'égide du nouveau propriétaire chinois, Fosun, et que son cap est désormais fixé sur une « croissance rentable ». Selon elle, l'exercice qui vient de s'achever était « une occasion de jeter des bases déterminantes pour stabiliser ses revenus ».

Le travail créatif qu'elle a accompli a contribué à ce résultat. Depuis août 2018, l'entreprise a mis en place un nouveau concept de vitrine à travers l'Europe, tout en introduisant une nouvelle esthétique visuelle qui s'adresse à une clientèle plus jeune.

Le nouveau concept de magasin a été présenté à Amsterdam et à Paris au début de l'année, et devrait être déployé dans d'autres sites dans un avenir proche, en commençant par trois magasins en Asie. 

Wolford souhaite aussi « créer un nouvel élan avec sa collection ». En septembre prochain, l'entreprise va lancer sur le marché sa première collection de sportswear haut de gamme, « ATH_W », qui, selon elle, « a déjà été bien accueillie par les professionnels ».

Wolford a également optimisé son organisation commerciale « pour permettre à une équipe commerciale élargie, basée à Milan, de gérer ses activités de vente ».

En ce qui concerne son expansion chinoise, au cours du dernier exercice, la société a conclu un nouvel accord avec FFBM (Fosun Fashion Brand Management) pour piloter sa croissance en Chine - Wolford nourrit de grands espoirs sur la clientèle chinoise, qui devrait représenter près de la moitié de la consommation mondiale de produits de luxe d'ici quelques années.

Toutefois, à moyen terme, la part du chiffre d'affaires de Wolford en Chine devrait être comparable à celle de ses principaux marchés, les États-Unis et l'Allemagne, qui représentent actuellement respectivement 20 % et 15 % de ses revenus.

À quand les profits ? Pas tout de suite. L'entreprise ne s'attend à dégager un bénéfice d'exploitation positif que pour l'exercice 2020/21.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com