×
7 078
Fashion Jobs

Woolrich passe sous le contrôle d'une société d'investissement luxembourgeoise

Publié le
today 20 sept. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Que va devenir Woolrich ? La marque outdoor premium a un nouvel actionnaire majoritaire : une société d'investissement luxembourgeoise nommée L-Gam. Un nouveau rebondissement pour le label aux racines américaines qui a connu de lourds changements de structure ces deux dernières années.


La marque est née en 1830 à Woolrich enPennsylvanie. - Woolrich


La marque fondée en 1830 en Pennsylvanie, et reconnue pour ses vestes et chemises en laine, avait trouvé un relais très mode en Europe grâce à l'interprétation des équipes de la société WP Lavori in Corso. L’entreprise italienne a été son licencié pendant plus de trente ans, jusqu’à prendre le contrôle de l’entreprise historique fin 2016. Un mouvement qui devait permettre une expansion internationale coordonnée.

Dans cette optique, le groupe japonais Goldwin a pris l’an passé une participation minoritaire dans Woolrich International, l'entité réunissant depuis 2016 les sociétés Woolrich Europe et Woolrich Inc., ce qui permettait notamment de renforcer l’ancrage de la marque en Asie et de lancer une ligne technique baptisée Woolrich Outdoor.

Aujourd’hui, les éléments disponibles sur l’accord scellé avec L-Gam donnent peu de visibilité sur la stratégie que va mettre en place Woolrich. Et les détails financiers n’ont pas été révélés.

En partenariat avec la famille princière du Liechtenstein, le fonds L-Gam a été créé en 2013 par un groupe d'experts en finance : Yves Alexandre, ex-dirigeant d'Investcorp, mais aussi Ferdinando Grimaldi et Felipe Merry del Val, tout deux anciens cadres de Bain Capital. Il s'agit d'une société d'investissement à long terme basée au Luxembourg qui détient également une participation dans Roberto Cavalli depuis 2015.

L’information forte de cette entrée de L-Gam au capital de Woolrich réside dans le fait que la famille Rich, qui a fondé la marque et est actuellement un investisseur minoritaire, quittera complètement l'entreprise après sept générations à sa tête. Le groupe nippon Goldwin restera lui à la table des investisseurs de la société, selon un communiqué. La structure compte notamment s’appuyer sur lui pour se développer en Asie. Une entrée sur le marché chinois est annoncée pour 2019.
 
Le dernier accord s’appuiera sur le partenariat avec Goldwin pour renforcer le plan d’expansion international de la marque de vêtements, qui prévoit également des investissements en Europe, en Amérique du Nord et au Japon. En 2016, la marque revendiquait un chiffre d’affaires global de 170 millions d’euros. Sur son exercice 2017, les activités uniquement européennes avaient progressé de 12 % pour atteindre 139 millions d'euros. La marque affiche aujourd’hui 26 magasins en propre dans le monde.
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com