×
Publié le
23 mai 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

WSN investit dans Mess Around, revoit Dubaï et s'interroge sur The Train

Publié le
23 mai 2011

WSN Développement a pris ces derniers jours une série de décisions stratégiques. L'organisateur de Who's Next et Première Classe vient ainsi d'investir dans 50% de Charly Expo, société organisatrice de Mess Around, salon international de la chaussure, de la maroquinerie et de l’accessoire. L'organisateur a en outre décidé de supprimer son salon dubaïote au profit d'une autre formation, tandis qu'une réflexion sur la pertinence du salon new-yorkais The Train est en cours.

Who's Next, Mess around, The Train
Le salon Mess Around

"Quand nous avons eu vent des négociations entre Comexposium et  Prêt-à-Porter Paris, nous avons décidé de contacter WSN Développement", confie Jean-Paul Le Roux, le fondateur de Mess Around. "L’idée est maintenant de mettre en commun nos forces et expériences, y compris dans la logistique, ce qui permettra de se concentrer davantage sur l'aspect commercial". Une véritable chance, donc, pour ce salon qui attend 450 marques (+30%) pour son édition des 4, 5 et 6 septembre prochain. 

Les rencontres entre Jean-Paul Le Roux et Xavier Clergerie (cofondateur de Who’s Next et Première Classe) ne datent pas d’hier, ce dernier ayant rendu des visites régulières à Mess Around depuis son lancement en septembre 2008 jusqu'à son installation en 2010 dans le hall voisin de Who’s Next et Première Classe à la Porte de Versailles. Fort de ce rapprochement, la SARL Charly Expo devient SAS, avec toujours Pascale Le Roux à la présidence. 

Et si cette association logique (attendue, même) n’aura pas, dans un premier temps, d'impact sur le salon, elle laisse augurer une réflexion nouvelle sur la porte de Versailles. "Je pense que cela aboutira à une sectorisation plus précise de l’offre, ce qui n’en donnera que plus de lisibilité aux visiteurs et plus de visibilité aux exposants", explique Jean-Paul Le Roux.

Valoriser, clarifier et dynamiser l'offre parisienne

Et en effet, cette entrée au capital de Mess Around s'inscrit pour WSN Developpement dans une réflexion globale sur ses activités. Réflexion qui conduit aujourd'hui à l'arrêt des Middle East Fashion Days. Lancé en octobre 2009, le rendez-vous où Who's Next et Première Classe avaient été rejoints par Pure London ne disparaît cependant pas totalement. Les exposants qui le souhaitent se verront ainsi proposer un showroom commercial permanent à Dubaï, ainsi que le soutien d'un partenaire local dans leurs recherches commerciales.

Mais le salon dubaïote ne sera peut-être pas le seul à s'arrêter. Le rendez-vous new-yorkais The Train fait ainsi l'objet d'une réflexion. Le salon, comme son organisateur la Sodes (Prêt-à-Porter Paris), a été racheté il y a deux semaines par Comexposium, propriétaire à 50% de WSN Développement. Et l'organisateur explique aujourd'hui sans ambages s'interroger sur la pertinence du rassemblement qui, avec The Box, avait réuni 77 marques et créateurs français en février dernier.

Autant de choix et interrogations qui ont un objectif affiché : maintenir l'aura de Paris dans le monde la mode. WSN Developpement entend ainsi valoriser chaque segment d'activité, clarifier l'offre des salons professionnels, et surtout dynamiser la place parisienne. Une volonté qui se traduit notamment par le lancement en septembre du salon Sixty Days, imaginé conjointement avec Eurovêt pour réunir les professionnels de la fast fashion. La mutation des salons parisiens n'en est donc encore qu'à ses prémisses.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com