×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
3 mars 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Yeezy : Kanye West fait sa révolution au siège du Parti Communiste

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
3 mars 2020

La présence de Kanye West ne passe jamais inaperçue. Pour la Fashion Week, le rappeur a débarqué à Paris avec la ferme intention de réécrire les codes de l’événement, bien décidé à se démarquer malgré les 70 défilés inscrits au calendrier. Première étape ? La messe « Sunday Service », une sorte d’office religieux accompagné d’un chœur de gospel mené par l’artiste lui-même. Triés sur le volet, les invités qui se pressaient au théâtre des Bouffes du Nord dimanche 1er mars ont été pour le moins étonnés. Peu après, la nouvelle se diffusait : Kanye West comptait bien marquer également la semaine de la mode avec un rendez-vous de dernière minute : le défilé Yeezy Season 8 dès le lendemain.


Kanye West et sa fille North pendant le final du défilé Yeezy Season 8 à Paris - Instagram; Kanye West


« La famille West a le plaisir de vous inviter à la présentation intime de Yeezy Season 8 », déclarait simplement l’invitation surprise minimaliste sur papier gris. « J’ai ramené un petit fragment de notre foyer de Cody, Wyoming », ajoutait Kanye West pour attiser la curiosité dans le texte de présentation de son défilé. Une seule information était confirmée : l’événement aurait lieu lundi à l’espace Niemeyer à 21 h 30. L’excitation était palpable et les réseaux sociaux commençaient à bouillonner.
 
Lundi soir, la place du Colonel Fabien (XIXème arrondissement) était donc complètement envahie par une foule dense. Les fans, les curieux, les voisins et les invités se pressaient autour d’un rond point embouteillé par les voitures noires des participants à l’événement. Une immense file digne d’un concert et plusieurs contrôles de sécurité destinés à bloquer l’entrée des personnes ne figurant pas sur la liste des invités de la famille West entouraient le siège du Parti Communiste, un édifice créé par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer. Un espace apparemment prisé des marques, puisque Prada, Jean-Paul Gaultier et Thom Browne, entre autres, y ont déjà défilé. Mais il s’agissait du premier événement Yeezy depuis deux ans. Après sa Season 5, la marque s’était en effet cantonnée à des lookbooks ou des rendez-vous privés pour présenter ses pièces.

À la surprise générale, une fois entrés dans l’enceinte, les invités recevaient des couvertures et se pressaient contre des petits chauffages pour rester au chaud en attendant le début du spectacle, qui aurait lieu à l’extérieur du bâtiment à la façade ondulée. Tout le monde était debout, sans distinction de hiérarchie et dans le froid parisien, une idée qui aurait sûrement fait sourire plus d’un militant communiste. Là encore, Kanye West met un coup de pied dans la fourmilière des conventions sociales de la mode qui régissent ce que devrait être un défilé dans les règles de l’art.


Deux looks de la collection Yeezy Season 8 - Jackie Nickerson


Sans musique, sans annonce et dans une ambiance totalement informelle, une modèle vêtue d’un top beige et d’un pantalon blanc en laine a fait l’ouverture du défilé en silence, sans que la plupart des invités ne s’en rendent compte. Ainsi se succédèrent 18 looks féminins, qui paraissaient flotter sur le chemin d’accès au bâtiment. Le défilé était aussi projeté sur la façade, et on entendait en arrière-plan des dizaines de klaxons de voitures bloquées sur la place. La palette de couleurs était dominée par des nuances de blanc, d’ocre et de bleu tirant sur le violet, qui émaillaient des pantalons à taille haute et coupe évasée, souvent glissés dans des bottes de montagne fourrées. Les modèles étaient coiffées de longues tresses et portaient des tops minimalistes façon soutien-gorge ou des hauts de type crop-top, des chemises, des gilets ou des vestes matelassées, parfois avec des cagoules.
 
Mais c’est à la fin du défilé que Kanye West a réalisé l’un de ses coups de maître, alimentant du même coup des dizaines de stories Instagram : c’est sa fille North, du haut de ses six ans seulement, qui a clôturé le spectacle avec une interprétation du hit de ZaZa, « What I do ». À mi-chemin entre le rap et les balbutiements, la petite Kardashian s’est emparée du micro sous le regard attentif de son père, qui souriait d’un air satisfait à quelques pas seulement. Et il y avait de quoi : Kanye West venait une fois de plus de voler la vedette. Son défilé indescriptible avait réussi à paralyser quelques instants la Fashion Week et à interrompre les conversations portant sur le coronavirus, comptant sur le talent d’une fillette de six ans et la popularité du clan Kardashian. Satire de l’industrie, sens de l’humour particulier ou génie du show business ? À vous de juger. En tout cas, dans ce défilé, la mode n’était que le prétexte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com