×
5 340
Fashion Jobs
Publié le
23 janv. 2023
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ysé s'offre une adresse à Marseille et regarde vers Londres

Publié le
23 janv. 2023

Rendez-vous à Marseille, le vendredi 3 février, pour l'ouverture de la septième - et plus grande - boutique d'Ysé. La griffe de lingerie, lancée sur internet il y a dix ans par Clara Blocman et ​Bérengère Lehembre, poursuit son expansion retail avec cet espace de 70 mètres carrés, situé au 6, rue Sainte, à deux pas du Vieux-Port emblématique de la cité phocéenne.


Pour ses dix ans, la marque de lingerie Ysé a revisité ses iconiques, comme l'ensemble "Cœur battant" twisté par un motif floral de couleur grenat - Ysé


Si cette DNVB est née sur le web et que ce canal de distribution représente 65% de ses ventes, Ysé travaille activement son implantation retail. La marque compte aujourd'hui six boutiques (de Paris à Lyon en passant par celle de Bordeaux ouverte en 2020), des corners au Bon Marché et aux Galeries Lafayette Haussmann, ainsi qu'une boutique éphémère au 45, rue du Temple dans le Marais, qu'elle va prolonger jusqu'à la mi-août.

En parallèle, la marque annonce ouvrir deux pop-ups en concession au sein des Galeries Lafayette de Nice et de Biarritz, cet été, pour promouvoir sa nouvelle collection de bain. Celle-ci affiche une composition recyclée à 58% (avec des matières sourcées en Europe) et une production en Tunisie et au Maroc. Parmi les best-sellers de la marque depuis ses débuts, le "Paradis terrestre". Un maillot une pièce au décolleté en V vertigineux, en jacquard français, commercialisé à 95 euros.

Des pièces beachwear s'ajouteront ensuite à son catalogue en mars, puis en mai, une capsule bain "plus audacieuse et plus sexy" intitulée "La plage privée" composée de maillots au décolleté plongeant, dont l'un arbore un imprimé animalier hypnotique. 

Côté lingerie - fer de lance de la marque qui représente deux tiers de son chiffre - Ysé dévoilera à la mi-février une ligne d'essentiels confectionnés sans couture (brassières, bas et bodys) en coton recyclé. "A cette occasion, on s'associera à Oh my cream, une marque amie de longue date, pour un programme reposant et slow", sourit Clara Blocman.

Une croissance accompagnant les projets d'ouvertures 



En 2019, le groupe Etam mené par Laurent Milchior ​(qui compte dans son portefeuille de marques Etam, Undiz, Maison 123 et Livy) a acquis une participation majoritaire au capital d'Ysé, sans que le montant soit révélé. Depuis ce rapprochement, "notre chiffre d'affaires a plus que doublé, et pour 2023, nous attendons une croissance de 40%", ajoute la cofondatrice.

"Forte de ce partenariat avec un groupe familial qui a un vrai savoir-faire et qui respecte les valeurs d'Ysé, notre indépendance et ma vision entrepreneuriale", Clara Blocman souhaite s'implanter davantage dans l'Hexagone. En ligne de mire: "des métropoles comme Nantes, Lille et Toulouse et évidemment Paris et sa proche banlieue", souligne cette diplômé d'HEC et de l'université de Sydney, avant d'ajouter "par exemple rue de Charonne".


Pour ses dix ans, Ysé a twisté son best-seller, le maillot "Paradis terrestre", avec un jacquard français upcyclé et un fil de lurex doré - Ysé


​L'entrepreneure, qui emploie "une cinquantaine de salariées et un collaborateur", rêve de s'établir dans des capitales européennes. "Après Paris qui est notre meilleur marché, Londres est notre deuxième ville sur le digital, et j'adorerai y ouvrir une boutique en propre en 2024", poursuit celle qui a créé sa marque à l'âge de 23 ans et qui souhaite "faire évoluer l'identité d'Ysé vers plus de maturité et de simplicité".

Un tournant vers plus de maturité

"Dans cette optique, on déploie notre nouvelle plateforme de marque avec notre manifeste d'une marque proposant une lingerie libre célébrant une interprétation plurielle de la femme, détaille la cofondatrice et présidente. On a également retravaillé notre identité visuelle mais aussi le rythme des rendez-vous qu'on communiquera aux clientes en amont."

La griffe de lingerie parisienne a en effet grandi, puisqu'elle a fêté ses 10 ans, en novembre dernier. Pour l'occasion, elle a lancé une capsule numérotée, composée d'iconiques revisités et de nouveautés en édition très limitée, à seulement 30 exemplaires par pièce. Initialement dédiée aux petits bonnets, Ysé propose aujourd'hui des bandeaux en dentelle upcyclée, des corbeilles en tulle floquées de velours et des soutiens-gorge triangle allant du AA au E.

Au fil des années, Clara Blocman a diversifié son offre avec ​un vestiaire comprenant du homewear et de la maille (une idée concrétisée pendant la pandémie en 2021), puis en août dernier, avec une collection technique d'activewear composée de brassières, leggings, combinaisons et shorts cyclistes, et pensée pour les yoginis confirmées comme les sportives occasionnelles

"On aimerait vraiment être plus inclusives et nous adresser à encore plus de femmes avec des lignes de lingerie plus spécialisées, dédiées à la maternité et aux femmes ayant subi une mastectomie à la suite d'un cancer du sein", ajoute Clara Blocman.

Un projet qui fait écho à sa volonté de mettre en lumière ses produits avec des photographies non retouchées. Depuis cinq ans, Ysé partage sur son site des portraits de femmes aux morphologies et âges variés, portant ses dessous délicats, avec sa campagne poétiquement baptisée "Le corps à cœur". 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com