Yuka, scanne aussi l'impact santé de l'utilisation de cosmétiques

Un an et demi après son lancement, Yuka, l’application qui scanne les étiquettes des produits alimentaires et évalue leur impact sur la santé, tout en proposant un produit alternatif, compte déjà 4,5 millions d’utilisateurs. Forte de ce succès, Yuka permet depuis quelques semaines d’analyser également les produits d’hygiène et de cosmétiques. Du gel douche aux dentifrices en passant par le maquillage, l’application analyse plus de 100 000 produits. Il faudra cependant attendre encore un peu pour que Yuka propose une offre de produit cosmétique alternatif.


Yuka analyse désormais la composition des produits cosmétiques - DR

Cette analyse des produits de beauté repose sur la mise en avant des ingrédients pouvant se révéler cancérogène, allergène ou irritant, ou pouvant être des perturbateurs endocriniens.
 
Fondée par Julie Chapon et les frère Benoît et François Martin, Yuka revendique le statut d’application indépendante. La jeune société tire ses recettes du programme nutrition vendu son site Web et des contributions des utilisateurs.

Côté projets, Yuka devrait prochainement renforcer son offre premium payante (utilisation de l’application hors connexion…), mais également se développer en dehors de l’Hexagone ; dans un premier temps en Belgique, Suisse et Luxembourg.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesEsthétismeCoiffureBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER