Yves Saint Laurent : des croquis pour opéras et bals visibles sur Internet

PARIS, 16 déc 2013 (AFP) - De nombreux croquis du couturier Yves Saint Laurent pour des costumes de théâtre, de cinéma, d'opéras et de grands bals ont été numérisés et peuvent désormais être consultés sur le site internet de la Fondation Pierre Bergé/Yves Saint Laurent.

Yves Saint Laurent entouré de Laetitia Casta et Catherine Deneuve, lors de son dernier défilé, à Paris le 22 janvier 2002 - Photo : AFP
Ce patrimoine exceptionnel, témoin d'une époque fastueuse et révolue, est accessible gratuitement sur www.fondation-pb-ysl.net. Des photographies accompagnent certains des croquis mis en ligne, dans le cadre du projet de numérisation du patrimoine culturel lancé par le Ministère de la Culture.

En 1959, le chorégraphe Roland Petit a été le premier à commander à Yves Saint Laurent la création de costumes de scène pour "Cyrano de Bergerac". En 1964, le couturier a créé les costumes du "Mariage de Figaro" et de "Il faut passer par les nuages" pour la compagnie de Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud.

En 1966, YSL a signé les costumes d'Arletty pour la reprise des "Monstres sacrés" de Jean Cocteau, à l'affiche du théâtre des Ambassadeurs.

"En 1974, il a habillé Gérard Depardieu et Jeanne Moreau dans +La Chevauchée sur le lac de Constance+ de Peter Handke, avant de réaliser les costumes pour +L'Aigle à deux têtes+ d'après Jean Cocteau (1978) et de +Cher Menteur+ de Jérôme Kilty (1980)", souligne la Fondation.

Yves Saint Laurent a réalisé aussi des costumes pour de grands bals légendaires dont le "Bal oriental" de 1969, donné par le Baron Alexis de Rédé à l'Hôtel Lambert, à Paris. Deux ans plus tard, le couturier a créé les robes Belle époque d'Hélène de Rochas et de Jane Birkin pour le bal donné par Marie-Hélène de Rothschild pour le centième anniversaire de la naissance de Marcel Proust.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER