Yves Salomon recycle ses fourrures avec le projet "Pieces"

En plein débat sur l’utilisation des peaux animales poussant de plus en plus de griffes de luxe à renoncer à la vraie fourrure et alors que le phénomène de la mode durable monte en puissance, Yves Salomon se lance dans le recyclage. Le célèbre fourreur parisien vient de dévoiler sa nouvelle collection "Pieces", une capsule de manteaux réalisés uniquement à partir de chutes et de morceaux de fourrures déjà utilisés.


Un modèle de fourrure recyclée - Yves Salomon

« Dans un monde où nos besoins n'ont plus rien à voir avec ceux de nos ancêtres, et où la surconsommation pose un problème planétaire, notre rapport entier à la fourrure est à repenser », annonce dans un communiqué la maison parisienne, qui s'interroge d'autant plus que les habitudes ont changé et que ce genre de produit ne se transmet plus comme autrefois de génération en génération comme un bien précieux.

Le fourreur met notamment en avant le cycle de plus en plus court des produits de mode : « Les fourrures elles aussi passent de mode et sont délaissées. Ces fourrures en parfait état, issues d'un long processus artisanal, pourquoi ne pas les réutiliser, au lieu de réenclencher sans cesse le circuit de production ? Voilà pourquoi nous avons pris la décision de rationaliser cette production, en initiant Pieces », explique Yves Salomon.


Quelques modèles Pieces qui peuvent être réédités en fonction des stocks disponibles. - Yves Salomon

Ce projet s'installe dans la durée avec l'idée de réutiliser systématiquement les chutes ainsi que les stocks de peaux ou de vêtements disponibles. Il concerne pour l’instant quelques vestes et manteaux fabriqués sous forme de patchworks à partir de morceaux de peaux inutilisés et de fourrures qui n’ont pas été vendues ou qui ont été portées mais demeurent en parfait état.

Pieces débute avec une série de huit pièces uniques, très colorées, commercialisées à partir de 4 900 euros. Le fourreur propose également aux acheteurs multimarques une série de quelques modèles réalisés dans des couleurs naturelles à partir des peaux disponibles dans la maison. Des pièces qui peuvent être rééditées, mais uniquement sur commande, car elles ne peuvent être créées qu'en petite quantité jusqu'à épuisement des stocks, précise la maison.

Parallèlement, Yves Salomon offre déjà depuis quelques années un service d'atelier sur-mesure rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, où les clientes privées peuvent venir faire rafraîchir ou redonner vie à leur fourrure, via des traitements spéciaux ou en les faisant recouper et redessiner.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER