×
Publicités
Publié le
1 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zalando dépasse la barre des 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2021

Publié le
1 mars 2022

Le portail de mode allemand vise sur l'exercice 2022 une croissance allant de 16 à 23% pour son volume d'affaires. Un optimisme qui repose sur l'accélération de 34,1% des ventes réalisées sur sa plateforme au cours de l'exercice 2021, dont les résultats ont été publiés ce 1er mars, avec 14,3 milliards d'euros. Sur l'année écoulée, le site de mode a vu son chiffre d'affaires atteindre 10,4 milliards d'euros, en hausse de 29,7%. Son Ebit ajusté s'est établi à 468,4 millions d'euros.


Lacoste x Zalando


Durant la présentation des chiffres, le groupe a mis en exergue le ralentissement des profits sur le troisième trimestre. Les prix avaient été volontairement réduits sur cette période afin d'encourager les consommateurs à continuer leurs dépenses en ligne, à l'heure où différents marchés européens sortaient d'une nouvelle phase de confinement.

L'année a par ailleurs été marquée par des retards de livraison, notamment dans l'offre de sneakers, du fait des interruptions de production au Vietnam.

Le groupe indique avoir franchi la barre des 48 millions de consommateurs actifs, soit la barre symbolique de 10% de la population européenne. Cap notamment atteint par le déploiement du site en Croatie, Slovaquie, Slovénie et dans les pays baltes.

En parallèle, le nombre d'achats moyen par consommateur a atteint un nouveau niveau, avec 5,2 achats en moyenne sur l'année. Le panier moyen reste pour sa part stable, à 56,9 euros (-1,3%). Le site a au final généré 7,4 milliards de visites (+38,3%) et 252,2 millions de commandes (+25,3%).

Le programme d'abonnements Zalando Plus (livraison gratuite, avant-premières…) a quant à lui passé la barre du million de membres. Chiffre que le groupe entend doubler d'ici à la fin 2023. Une offre par laquelle Zalando a réussi à fédérer des clients se connectant deux fois plus et dépensant trois fois plus que les autres.

Côté offre, le portail propose désormais les produits de 5.800 marques. Marques qui ont par ailleurs élargi de 75% l'assortiment de produits proposés sur le site. Via la capacité donnée aux internautes de "suivre" l'activité des marques via la marketplace, ce sont quelque 14 millions de consommateurs qui auraient été transformés en "fans" de marques. L'activité beauté, déployée voilà deux ans en France, a quant à elle doublé son volume de ventes sur l'année.

En termes de géographie, la zone DACH (Allemagne, Autriche et Suisse) a vu en un an ses ventes passer de 3,3 à 4,2 milliards d'euros, tandis que l'activité sur le reste de l'Europe a bondi de 3,9 à 5,1 milliards d'euros.

Volatilité du marché et guerre en Ukraine



Récemment nommé au poste nouvellement créé de directeur des opérations, David Schröder a mis en garde contre un environnement de marché "volatile" pour l'exercice 2022. Le dirigeant évoque des consommateurs moins déterminés à consommer, de nouvelles disruptions dans les chaines d'approvisionnement, et l'inquiétude entourant l'inflation.

Zalando reste fidèle à son objectif d'être le "point de départ" de la mode. Le groupe entend ainsi poursuivre la mise à disposition de son outil logistique aux marques de mode, y compris à celles ne vendant pas leurs produits sur la plateforme.


Zalando


Zalando opère à ce jour via un maillage de douze centres logistiques répartis dans sept pays. Quatre nouveaux centres logistiques sont amenés à avoir le jour d'ici à 2023. Quand au programme Connected Retail, qui permet de connecter les stocks de boutiques physiques à la plateforme, il réunit désormais 7.000 points de vente.

La guerre en Ukraine a été évoquée durant la présentation des résultats par le co-PDG David Schneider. Si le groupe n'a pas d'équipes en Ukraine, une task force a été créée en interne pour accompagner les salariés ukrainiens, notamment dans la demande de visas pour leurs familles.

"Nous n'avons pas d'activité directe en Ukraine et Russie, mais nos marchés d'Europe de l'Est sont affectés. Nous le voyons dans le comportement de nos consommateurs", indique le dirigeant. Qui pointe cependant que la situation ne devrait avoir qu'un impact marginal sur l'activité du groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com