×
Publicités
Publié le
17 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zalando place la numérisation des commerces physiques au coeur de sa stratégie

Publié le
17 mars 2021

Les fermetures administratives des commerces ont en Europe mis en lumière le retard de digitalisation des points de vente. Zalando, qui s'était préalablement positionné sur ce créneau, entend bien saisir la balle au bond. Déjà présente dans neuf pays, son offre Connected Retail sera lancée cette année en France, en Belgique, en Suisse et en Italie et mise sur la numérisation des commerces physiques.


L'activité en ligne des magasins engagés sur "Connected Retail" aurait été multipliée par 12,7 en 2020, selon le portail - Zalando



Zalando, qui entend peser plus de 10% du marché européen de la mode, avait lancé l'offre Connected Retail en octobre 2018 (relire notre article), après une phase de test entamée en 2016 avec les flagships Adidas Originals et Performances de Berlin. Après l'Allemagne, le dispositif a été progressivement déployé aux Pays-Bas et Danemark, ainsi qu'en Pologne, Espagne, Suède, Norvège, Finlande et Autriche.

Le dispositif entend s'emparer du concept d'unification des stocks, qui permet de consulter en temps réel les stocks des commerces physiques. Le bénéfice est double: un commerçant peut écouler ses stocks physiques auprès d'une audience élargie grâce au web. Les portails de vente peuvent en retour limiter les risques de rupture dans leur stock web, et même de se lancer dans le ship-from-store, qui permet d'expédier les commandes directement depuis les magasins disposant des produits voulus. Une solution techniquement exigeante mais dont la crise sanitaire est venue souligner les bénéfices possibles. Et sur laquelle nombre de portails et prestataires se positionnent désormais.

C'est dans ce contexte que Zalando fait de Connected Retail l'un de ses trois grands axes de développement pour les années à venir, outre la fidélisation client, et la durabilité du portail comme de son offre. Et ceci d'autant plus que les confinements européens ont, selon le groupe, déjà massivement poussé les magasins physiques de mode à se tourner vers le portail allemand. Ainsi, Zalando comptait fin 2020 quelques 2.400 magasins physiques aux stocks directement connectés sur sa plateforme de vente, via le "Partner Program". Et la tendance se serait même accélérée en ce début d'année, avec quelque 3.400 autres adresses ayant rejoint l'initiative à fin février.

Si le dispositif n'est pas nouveau, il n'avait jusqu'à l'an passé rencontré qu'un succès et une croissance mesurée. Selon les chiffres présentés mardi 16 mars, l'année 2020 aura néanmoins multiplié par 4,8 le nombre de points de vente connectés. Mais, surtout, les ventes de ces commerces connectés à la plateforme auraient été multipliées par 12,7 entre 2019 et 2020. Pour Zalando, là repose l'un de ses plus forts potentiels de croissance. Dans sa présentation, le groupe rappelait ainsi qu'il s'ouvrait ainsi potentiellement à un marché de 300.000 magasins de mode répartis en Europe, et générant pour l'heure 75% des ventes européennes de mode. Sans attendre l'élargissement Connected Retail à quatre nouveaux marchés, Zalando se donne pour objectif de tripler le nombre de points de vente connectés d'ici à la fin 2021.


Connected Retail permet de consulter via Zalando les stocks des magasins partenaires à proximité - Zalando Connected Retail



"La croissance de Connected Retail souligne la valeur que la combinaison du offline et du online peut libérer pour les détaillants", insistait mardi matin le co-CEO David Schneider. "Le secteur a été confronté à de nombreux défis l'année dernière, et nous avons vu des partenaires s'engager plus profondément que jamais avec Zalando. Nous restons déterminés à faire partie de la solution et à soutenir nos partenaires qui cherchent des moyens de faire évoluer leur activité en ligne."

Le 16 mars, Zalando a fait état d'une croissance de 30,4% de son volume d'affaires sur l'exercice 2020, avec 10,6 milliards d'euros de vente. Ses revenus se sont au passage renforcés de 23,1% à 7,9 milliards d'euros, tandis que l'Ebitda se renforçait de 61,3% à 581,5 millions d'euros. La crise sanitaire a contribué à renforcer de 29,1% les visites sur son portail en 2020, avec 5,3 milliards de connexions, à 86,3% effectuées par mobile. A l'image de nombreux e-commerçants, le portail note que ses consommateurs ont renforcé aussi bien leur rythme d'achat que le panier moyen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com