×
Publié le
3 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Zapa annonce avoir signé le premier Prêt Participatif Relance

Publié le
3 juin 2021

Les mesures annoncées par l'exécutif français pour soutenir la relance des PME et ETI se concrétisent dans le milieu de la mode. La marque de prêt-à-porter féminin Zapa annonce avoir signé auprès de la Caisse d'Épargne Ile-de-France le premier Prêt Participatif Relance (PPR). Un nouvel outil mis en place par l'État cette année avec l'appui des banques et des assureurs, pour que ces sociétés puissent "renforcer leur bilan et bénéficier de capacités d'investissement nécessaires à leur développement et à leur stratégie de transformation et de croissance".


Zapa, collection printemps-été 2021 - DR


"Ce dispositif de soutien représente une alternative pour les entreprises n’ayant pas accès aux instruments de marché et ne souhaitant pas de modification de gouvernance, et ce à un coût attractif pour les entreprises grâce notamment à la garantie d’État", indique le communiqué, qui ne détaille pas le montant du prêt consenti à Zapa.

En pratique, il s'agit d'un financement de long terme à taux fixe, dont la durée est fixée à huit ans, avec un différé de remboursement de quatre ans. Son montant peut atteindre 12,5% du chiffre d'affaires 2019 pour les petites et moyennes entreprises (PME), et 8,4% du chiffre d'affaires pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Les structures pouvant y avoir accès doivent générer un chiffre d'affaires supérieur à 2 millions d'euros et jusqu’à 1,5 milliard d'euros. A noter que le PPR et le prêt garanti par l'Etat (PGE) peuvent être cumulés.

"En 2019, avant la crise sanitaire, Zapa avait une belle croissance à deux chiffres avec un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros, contextualise Arié Benayoun, président de l'entreprise. Ce prêt va nous permettre d’investir dans la transformation digitale et de développer le nombre de points de vente. Le commerce de détail et, en particulier le secteur de l’habillement, est fortement impacté par les fermetures successives de ses boutiques. Aujourd’hui, nous souhaitons envisager l’avenir sereinement. Ce développement représente un enjeu significatif pour rester concurrentiel et maintenir nos perspectives de croissance".

La griffe parisienne créée en 1972 avait été reprise en 2006 par Arié Benayoun et son associé Raphaël Abitbol. Un duo qui a formé le groupe Zapa en acquérant la marque féminine Tara Jarmon il y a un an et demi. Il exploite à ce jour 117 boutiques et fait travailler 292 personnes en France. La holding Zapa Développement, qui a accueilli à son capital le fonds Mirabaud Patrimoine Vivant en 2019, est aussi l'un des actionnaires de la marque d'outerwear Dualist.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com