Zara et H&M reculent au classement des entreprises retail les plus valorisées

La deuxième édition du classement BrandZ des 75 marques de distribution les plus valorisées au monde, mis au point par Kantar, a livré son verdict : si Amazon détient toujours la première place (315,5 milliards de dollars) devant Alibaba et McDonald’s, plusieurs évolutions donnent des clés pour mieux appréhender les trajectoires des distributeurs, surtout dans le domaine de l’habillement. Fait notable : les mastodontes que sont Zara et H&M dévissent, notamment en raison de leur impact sur l’environnement.


Les enseignes de mode traditionnelles ont souffert - Kantar

L’enseigne espagnole Zara occupe le 12e rang et a donc perdu deux places, mais sa valeur a surtout baissé de 10 %, pour atteindre 22,6 milliards de dollars ; quand le suédois H&M perd lui jusqu’à 39 % de sa valeur (à 6,4 milliards de dollars en 2019) et recule de 15 places pour atterrir au 37e rang. Ces chaînes de fast fashion « ont été impactées par la préoccupation croissante des consommateurs à propos des coûts de production, de transport et de la vente de produits jetables », commente Kantar.

« L’habillement est une catégorie sous pression, les attentes des clients évoluent, poursuit l’institut. Le chouchou de la catégorie, Zara – largement reconnu pour avoir été l’inventeur de la fast fashion bien avant les achats en ligne -, a eu une année difficile alors que le vêtement orienté athleisure a bénéficié de la popularité croissante des marques sport et lifestyle, et de l’intérêt marqué pour la santé et la forme. »


Les marques françaises dominent le classement luxe, tandis que Zara perd du terrain face aux géants du sport. - Kantar BrandZ

Nike (47,4 milliards de dollars) mène toujours la danse (7e rang global) des acteurs de l’habillement et c’est un autre label sport et athleisure qui enregistre la plus forte progression tous secteurs confondus : Lululemon. Cette marque canadienne voit sa valorisation boostée de 94 %, à 6,9 milliards de dollars, et pointe désormais au 35e rang des entreprises retail globales. Adidas grimpe aussi de 13 % (20e place).

A noter également que Levi’s fait son entrée cette année dans le palmarès, à la 74e place, en raison de sa récente cotation en Bourse, de même que The North Face, qui apparaît directement au 66e rang, porté par « des produits remarquablement différenciants dans l’outdoor ».

Le secteur du luxe continue lui d’être bien présent et en forme dans le classement, les maisons françaises en tête, avec Louis Vuitton (6e), Chanel (8e) et Hermès (10e). Précisons enfin que la griffe Saint Laurent entre cette année dans le top BrandZ à la 58e place et est valorisée à 3,57 milliards de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER