×
6 347
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
29 août 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A.F. Vandevorst a ouvert son flagship store à Anvers

Publié le
29 août 2014

Lancée en 1997, la marque du duo belge An Vandevorst et Filip Arickx inaugurait ce 28 août sa première boutique en propre. Une nouvelle étape dans le développement de la marque, soutenue depuis 2013 par la société CLdN (Compagnie luxembourgeoise de navigation), basée au Luxembourg et détenue par la famille anversoise Cigrang.


Le magasin anversois



Majoritaire au capital de la marque, la CLdN a renforcé son portefeuille d’investissements et a ajouté au secteur financier (participation dans la banque belge Degroof) et loisirs (participation dans les complexes de cinéma Utopia, environ 30 salles en Europe), une division mode via sa filiale CLCC.

Dans son escarcelle, des créateurs tels Christian Wijnants, récompensé du Woolmark Prize en 2013 ;  le duo WHF, nouvelle marque de souliers lancée par deux Allemands, et désormais A.F. Vandevorst.

"Il nous faut voir plus grand avec A.F. Vandevorst, explique Pierre Cigrang, le nouveau CEO, via le développement retail à Anvers et dans d’autres métropoles, et la conquête de nouveaux marchés où A.F. reste peu présent : le marché français, en visant en priorité les grands magasins, le marché englobant Russie-Pays Baltes-Ukraine et le marché américain qu’il nous faut renforcer".

Première étape donc pour les créateurs d’A.F. Vandevorst, l’ouverture de leur première boutique au 20 Lombardenvest, dans le quartier créateur d’Anvers, à quelques mètres du magasin Dries Van Noten.


Un magasin plus soft que les habituels pop-ups de la griffe



Celui-ci compte une cinquantaine de mètres carrés de surface commerciale et un showroom en étage, l’ensemble dessiné par l’architecte et scénographe Bob Verhelst.

La collection hiver – combinaisons et vestes aux inspirations militaires, robes-tee-shirts, manteaux de laine oversize, robes aux imprimés marbrés et coupes symétriques - y est présentée dans un décor brut. Le magasin propose également les bottes, bottines, escarpins et sneakers qui pèsent aujourd'hui 50 % du chiffre d'affaires.

"A l’inverse des pop-up stores que nous organisions, souvent très conceptuels et où les gens avaient parfois du mal à franchir la porte, nous avons souhaité un concept de magasin plus light, explique An Vandevorst, et qui ne tombe pas dans le piège de la performance artistique."

Une logique plus commerciale donc, et où les signes distinctifs de l’univers A.F. restent visibles à travers le mobilier ou les cabines d’essayage, blanc et chrome, directement inspirées de chambres d’hôpital.

Avec 85 points de vente multimarques établis dans le monde et désormais une boutique en propre, A.F. Vandevorst affiche aujourd’hui clairement ses ambitions. "Même si nous sommes encore dans une phase de test, souligne Pierre Cigrang, les premiers chiffres sont très encourageants, et l’objectif de commandes sur l’hiver 2014 a même été dépassé."

Dans quelques jours, le nouveau site internet de la marque (www.afvandevorst.be), dont le chiffre d’affaires a augmenté de 85 % en un an, devrait voir le jour, avant le défilé prévu à Paris le 26 septembre et l’ouverture du showroom parisien du 27 au 30 septembre.

Des collaborations sont également prévues à l’automne, notamment avec le graphiste Tom Tosseyn (déjà vu chez Diesel et Raf Simons).

Alexis Chenu

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com