×
2 659
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 janv. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

À Paris, finalement, les Fashion Weeks de janvier auront lieu en version numérique

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
9 janv. 2021

Les deux semaines de la mode prévues ce mois-ci à Paris — prêt-à-porter masculin et Haute Couture — ne comporteront aucun défilé physique, les autorités ayant décidé de maintenir l'interdiction d'accueil du public, y compris pour les événements organisés par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode (FHCM), l'instance qui organise le calendrier des fashion weeks parisiennes.


Un passage de la dernière collection masculine d'Hermès, présentée dans le cadre d'un événement retransmis en direct - Photo : Filippo Fior / Hermès

 
La décision finale a été prise après des pourparlers entre la Préfecture de Police et la Fédération, qui a transmis vendredi l'information aux maisons concernées.
 
Jeudi soir, le Premier ministre Jean Castex avait donné une conférence de presse pour annoncer le maintien des restrictions sanitaires en France. Les restaurants, les cinémas et les stations de ski, à l'arrêt depuis décembre pour ralentir la pandémie de Covid-19, resteront donc fermés.

La Fédération insiste sur le fait que ses deux événements auront bien lieu, mais principalement sur Internet. "Oui, ce que nous confirmons, c'est qu'il ne peut y avoir de rassemblement public. Mais nos deux Fashion Weeks auront bien lieu, et nous restons très optimistes, tant pour la saison de la mode masculine que pour la haute couture", insiste le président exécutif de la Fédération, Pascal Morand.

Selon lui, de nombreuses maisons sont encore en train de réfléchir au format exact de leurs présentations — d'autant que ces dernières peuvent toujours organiser de "véritables" défilés retransmis en direct, avec des mannequins, à condition que leurs événements aient lieu à huis clos. 

"Les marques sont également autorisées à organiser des rendez-vous et des présentations, en respectant la limitation du nombre de personnes présentes au même moment dans un espace donné", indique Pascal Morand. "En France, nous sommes toujours sous le coup de mesures sanitaires, il ne faut pas l'oublier. C'est une décision qui vient du gouvernement et de la préfecture, et nous allons la respecter, évidemment".

"Cela complique énormément les choses, mais nous n'avons pas l'intention de baisser les bras. Nous disposons d'une plateforme ultra-moderne, qui permet de découvrir toutes les collections en ligne. Nous sommes prêts", assure Pascal Morand.

Les organisateurs de la Paris Fashion Week avaient déjà publié leurs impressionnants calendriers officiels, qui témoignent du désir de nombreuses maisons de présenter leurs nouvelles collections dans la capitale française. La saison de la mode masculine aura lieu du mardi 19 janvier au dimanche 24 janvier, celle de la Haute Couture se déroulera du lundi 25 janvier au jeudi 28 janvier. 

Au total, 71 marques figurent sur le calendrier de la mode masculine, dont des grandes maisons comme Louis Vuitton, Dior Homme et Hermès, mais aussi les labels de créateurs influents comme Yohji Yamamoto, Rick Owens, Dries Van Noten, Vetements, Paul Smith, Loewe et Thom Browne. Le calendrier de la couture comporte 32 maisons, parmi lesquelles Chanel, Armani Privé et Jean Paul Gaultier.

Face à cette nouvelle, une porte-parole d'Hermès rappelle que de nombreuses maisons ont attendu le discours du Premier ministre avant de choisir le format de leurs présentations. "Il n'y aura pas de défilés à Paris ce mois-ci. Nous en avons été informés. C'est officiel", soupire-t-elle.

La saison dernière, Véronique Nichanian, la directrice créative des collections masculines chez Hermès, avait organisé un événement retransmis en direct sur Internet, une séance photo mise en scène au siège de la marque qui levait le voile sur une collection branchée et citadine.

"Cette fois, nous allons diffuser une vidéo. Nous y travaillons encore. Mais pour le moment nous gardons le secret sur son format exact", confie la porte-parole.

Quant à la maison Christian Dior, elle prépare deux présentations, une par calendrier officiel : Dior Homme et Dior couture. "Il ne peut pas y avoir de défilé public. C'est le choix qui a été fait. C'est malheureux, mais c'est comme ça. Et bien sûr, nous allons respecter cette décision. C'est un cas de force majeure, pour faire face à la pandémie. Alors préparez-vous pour un défilé numérique", annonce un porte-parole de Dior, interrogé sur les projets de la maison.

En France, les experts mettent en garde contre une recrudescence des infections suite aux vacances de Noël, marquées par de nombreux déplacements sur tout le territoire.

Les restaurants resteront fermés au moins jusqu'à la mi-février et les stations de ski ne devraient pas ouvrir avant les vacances d'hiver. Le couvre-feu sera prolongé jusqu'au 20 janvier au moins, et de nouvelles restrictions nationales ne sont pas à exclure, a annoncé Jean Castex jeudi soir.

La France enregistre toujours plus de 20.000 nouveaux cas quotidiens de Covid-19 cette semaine, très loin de l'objectif du gouvernement, qui entend passer sous la barre des 5.000 cas quotidiens.
 
La FHCM explique travailler en étroite collaboration avec la Préfecture, surtout depuis les attentats terroristes de novembre 2015. La sécurité est renforcée lors de tout grand défilé, et des policiers en civil assistent à de nombreux événements parisiens.

"Nous sommes en contact régulier avec la Préfecture. Nous travaillons main dans la main. La seule chose que nous ne compromettrons jamais, c'est la sécurité du public. Il n'est pas question de mettre qui que ce soit en danger", insiste Pascal Morand.

Après les deux Fashion Weeks du mois de janvier, la prochaine saison parisienne aura lieu du 1er au 9 mars pour présenter les collections de prêt-à-porter féminin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com