×
5 596
Fashion Jobs
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
Publicités

Abercrombie & Fitch: un repli de 11 % des ventes en magasins en comparable au premier trimestre

Publié le
today 2 juin 2014
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour l’ensemble de son exercice en cours, le groupe Abercrombie & Fitch s’attend à un repli de ses ventes compris entre 3 % et 4 % par rapport à l’année précédente. Sur son premier trimestre, clos le 3 mai, le groupe constate un recul de 2 % à 604 millions d’euros (822 millions de dollars). Ses ventes aux Etats-Unis se contractent de 6 % à 370 millions alors que son activité à l’international croît de 5 % à 234 millions.

La direction d'A&F explique que le travail sur les collections féminines commence à porter ses fruits. Visuel A&F.


Ses ventes en magasins à périmètre comparable sont en recul de 11 %. Le groupe est notamment sauvé par son activité sur le net où ses ventes ont bondi de 27 %. Au final, ses ventes en comparable sont en repli de 4 %.

A périmètre comparable, la marque Abercrombie & Fitch accuse un recul de 1 % à 234 millions d’euros, Abercrombie kids de 6 % à 50 millions et Hollister de 7 % à 310 millions.

S’il annonce mettre un premier pied chez Asos avec Abercrombie & Fitch pour Noël prochain, le groupe continue cependant de miser sur son réseau en propre. Bien sûr, il a stoppé l’activité de l’enseigne Gilly Hicks et définitivement clos ses 24 boutiques.

Mais, d’ici la fin de l’année, il table sur 15 ouvertures au niveau international, ciblant en particulier l’Asie et le Moyen-Orient. Après avoir inauguré un flagship A&F à Shanghai en avril, le groupe entend accélérer dans l’Empire du Milieu avec un autre magasin déjà annoncé à Chengdu et le lancement dans ce pays de son site internet pour l’automne. Le développement des deux enseignes devrait accélérer courant 2015. Au Japon, où deux Hollisters sont déjà installés, le groupe prépare l’ouverture de deux magasins Hollister à Lalaport Tokyo Bay et à Kobe.

Au Moyen-Orient, le groupe prépare l’ouverture d’un second Hollister à Dubai et d’un premier à Abu Dhabi. En revanche, en Europe, Abercrombie & Fitch ne progresse plus en comparable et semble même accuser quelques difficultés au Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, le groupe continue sa politique d’arrêt des magasins les moins compétitifs. En 2014, il table sur 60 à 70 fermetures. En parallèle, il convertit son parc de magasins Hollister à un modèle présenté comme plus productif (voir article par ailleurs).

Sur son premier trimestre, le groupe voit sa perte opérationnelle passer de 10 millions d’euros l’an dernier à 23 millions. Sa perte nette se fixe elle à plus de 17 millions contre 5 millions un an plus tôt.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com