×
7 107
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
17 sept. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Accessoire Avenue fait son premier bilan

Publié le
17 sept. 2008

Les 6, 7 et 8 septembre derniers, la chaussure a rencontré la maroquinerie. Dans le hall 6 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris, le Midec et le salon de la Maroquinerie ont fusionné sous le label : "Accessoire Avenue". Et si les organisateurs parlent d’une première édition réussie, les exposants, eux, sont un peu plus nuancés.


Création d'Annabel Winship, invitée du salon Accessoire Avenue

Chez Jeva, une société danoise spécialisée dans les cartables pour enfants, qui se lance tout juste sur le marché français, participer à Accessoire Avenue est avant tout une façon de prendre la température et de nouer des contacts, et l’union de deux salons semble plutôt aller dans ce sens : « La maroquinerie et la chaussure vont ensemble, c’est une diversification qui nous est profitable sur le salon. Mais c’est un mélange des genres qu’il va falloir affiner dans l’avenir », conclut-on.

Et en effet, cette réunion du Midec et du salon de la Maroquinerie fait aussi des déçus. « L’idée pouvait être vraiment bien, l’interaction de la chaussure et de la maroquinerie aurait pû augmenter le pouvoir d’achat des clients. Mais le salon est vraiment trop petit et il y a trop peu d’exposants », décrypte-t-on chez Tony&Co.

Un manque d’exposants qui pourrait s’expliquer par l’absence de certains chausseurs attirés par les sirènes du nouveau salon concurrent de la chaussure "Mess Around" qui se tenait du 7 au 9 septembre derniers aux Docks de la Porte de La Chapelle.

Chez PCI, si l’activité commerciale est au rendez-vous sur le salon, la date ne convient pas forcément : « Commencer un jour après le salon du prêt-à-porter, c’est une très mauvaise idée. Le premier jour se sont les acheteurs des grandes centrales qui font le déplacement, mais ils ne reviennent plus après, donc ici nous ne rencontrons majoritairement que des petits détaillants, ce qui est dommage ».

Des détaillants maroquiniers et chausseurs qui ont représenté plus de 50 % du visitorat. Un visitorat constitué à un quart d’étrangers venant majoritairement d’Europe de l’Ouest (Italie, Belgique, Espagne, Allemagne) et du Japon. Les organisateurs du salon, sans toutefois donner de chiffres précis, notent une progression de 8 % du nombre de visiteurs par rapport au salon de la maroquinerie de septembre 2007.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com