×
Publicités
Par
AFP
Publié le
5 août 2015
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas achète l'application Runtastic pour 220 millions d'euros

Par
AFP
Publié le
5 août 2015

L'équipementier sportif allemand Adidas a annoncé mercredi l'acquisition de l'application d'aide à la course à pied Runtastic pour 220 millions d'euros, un marché sur lequel il est encore peu présent.


Adidas Originals


Pour le patron d'Adidas, Herbert Hainer, cet investissement constitue une étape importante « dans notre périple pour permettre de nouvelles expériences sportives de taille mondiale ».

Adidas est encore peu représenté dans les nouvelles technologies dans le monde du sport qui permettent par exemple à un smartphone de devenir un véritable coach sportif.

Née en en 2009, près de Linz, en Autriche, Runtastic a enregistré plus de 140 millions de téléchargements et dispose de quelque 70 millions d'utilisateurs enregistrés, selon Adidas.

L'entreprise était jusqu'à présent détenue à 50,1 % par une filiale du groupe allemand Axel Springer (éditeurs de journaux à gros tirages), un investisseur et ses fondateurs.

L'application est disponible en 18 langues. En France, l'application était fin juillet le troisième plus gros téléchargement payant sur iPhone.

Entre gadgets et nouvelles technologies, Runtastic propose aussi par exemple de compter ses pompes en effleurant l'écran du bout du nez, de mesurer sa fréquence cardiaque grâce au capteur de l'appareil photo ou de se distraire pendant la séance avec des histoires de 30 à 40 minutes, avec musique et sons d'ambiance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.