×
5 471
Fashion Jobs
Publicités

Adidas chipe le contrat avec la NBA à sa filiale Reebok

Par
AFP
Publié le
today 11 avr. 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

LONDRES (AFP) - Adidas, le numéro deux mondial des équipements sportifs, va devenir le fournisseur officiel de la Ligue professionnelle nord-américaine de basket-ball (NBA) pour 11 ans, supplantant sa filiale nouvellement acquise Reebok, a-t-il annoncé mardi.


Le patron d'Adidas Herbert Hainer lors d'une conférence de presse le 9 mars 2005 en Allemagne - Photo : Joerg Koch/AFP

Adidas, inventeur des chaussures de football à crampons et numéro un mondial de la discipline, fournira à partir de la saison prochaine les trente équipes de la NBA ainsi que les formations de son pendant féminin, la WNBA, en habillement, et commercialisera les produits aux Etats-Unis, au Canada, en Europe et en Asie.

Reebok, le fournisseur traditionnel du basket américain, conservera seulement le marché des chaussures.

"Si nous voulons être les premiers dans le monde, nous devons être les premiers dans le basket", deuxième sport le plus populaire au monde après le football, a déclaré Erich Stamminger, patron de la marque Adidas, lors d'une conférence de presse à Londres.

Adidas veut devenir le numéro un au monde grâce au football, au basket et aux courses à pieds.

Le groupe Adidas, basé en Bavière (sud de l'Allemagne), a annoncé l'an dernier le rachat de l'américain Reebok pour quelque 4 milliards d'euros, lui permettant de se hisser au deuxième rang mondial derrière Nike. L'opération a été finalisée en janvier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.