×
Publicités
Publié le
8 mars 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas franchit le cap du milliard d'euros de bénéfices

Publié le
8 mars 2017

L'équipementier sportif allemand Adidas a publié mercredi un bénéfice net 2016 en forte hausse et meilleur qu'attendu par les analystes, tout en se disant très confiant pour l'année 2017 durant laquelle il veut faire encore mieux. L'an dernier, le bénéfice net a grimpé de 59,3 % sur un an, à 1,02 milliard d'euros, a fait savoir dans un communiqué le groupe de Herzogenaurach.

Kasper Rorsted est à la tête d'Adidas depuis octobre - DR


Le chiffre d'affaires a augmenté de 14 % sur un an, à 19,3 milliards d'euros, malgré « des vents contraires sévères liés à des effets de change négatifs », est-il précisé. Corrigée des changes, la hausse est encore plus forte, de 18 %. Le bénéfice d'exploitation a progressé de 41 %, à 1,5 milliard d'euros. Ces résultats sont meilleurs que ne l'espérait le consensus d'analystes compilé par le fournisseur de services financiers Factset et au-dessus des objectifs que s'était fixé le groupe.

« 2016 a été une année exceptionnelle pour Adidas. (...) nous avons été capables d'améliorer fortement nos recettes et avons atteint un bénéfice net record de plus d'un milliard d'euros pour la première fois de l'histoire de l'entreprise », s'est félicité dans le communiqué le patron du groupe Kasper Rosted.

Surtout le groupe a vu ses marges nettement s'améliorer. Sa marge brute est passée de 48,3 % à 48,6 %  et sa marge opérationnelle a atteint 7,7 % contre 6,3 % un an plus tôt.

Dans le détail, les ventes de l'équipementier sportif ont été surtout portées par sa marque fétiche Adidas qui réalise une croissance de plus de 17 % (+21,7 % avant effets de change) à 16,33 milliards d'euros, et dans une moindre mesure par Reebok qui progresse de 1,1 % (+5,7 %), à 1,77 milliard, que le groupe tente tant bien que mal de redresser depuis son rachat en 2005. Les ventes de sa marque de golf déficitaire TaylorMade ont en revanche une fois encore reculé de 1,1 % (-0,8 %), à 892 millions d'euros alors que sa branche hockey CCM se replie de 14,3 % (-13,3 %), à 271 millions.

Le géant allemand voit ses ventes réaliser des progressions à deux chiffres sur quasiment toutes les régions, malgré des effets de changes négatifs. Seule la valeur du Yen lui est favorable et le groupe franchit ainsi le cap du milliard d'euros de chiffre d'affaires au Japon avec une croissance de 29,8 % (+16,3 % avant change). L'Europe de l'Ouest reste son premier marché avec 5,29 milliards de ventes, en hausse de 16,6 %, suit l'Amérique du Nord avec 3,412 milliards, en progression de 23,9 %, et la zone Grande Chine à plus de 3 milliards, qui affiche +21,9 %. Le bloc Moyen-Orient Afrique et autres marchés asiatiques améliore ses ventes de 12,4 %, à 2,68 milliards. Les contextes économiques régionaux en Russie, qui accuse un recul de 8,1% (+2,7 % avant changes), à 679 millions, et en Amérique Latine, qui subit un repli de 2,9% (+16,2 %), à 1,73 milliard, ternisse légèrement cette belle dynamique. Pour finir, sur l'ensemble cumulé des marchés qui ne sont pas dans ces zones, le groupe affiche une hausse de 0,5 % de ses ventes, à 1,47 milliard d'euros.

Pour 2017, Adidas espère une amélioration de son chiffre d'affaires comprise entre 11% et 13% hors effets de changes ainsi qu'une progression de sa marge d'exploitation, attendue entre 8,3 et 8,5 % contre 7,7 % en 2016. Le bénéfice net des seules activités destinées à rester dans le giron du groupe doit quant à lui gonfler à un rythme compris entre 18 % et 20 % sur un an, à plus de 1,2 milliard d'euros.

Olivier Guyot avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com