×
Publicités
Publié le
4 mars 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas se voit comme le premier groupe de "fast sports"

Publié le
4 mars 2016

Chez Adidas, Neo cible les ados avec une offre abordable. Il y a quelques saisons, le groupe rechignait presque à détailler son concept. Le label fast fashion de la marque aux trois bandes était parfois évoqué comme un test, d’autres fois comme un modèle pour les marchés émergents.

Adidas va appliquer l'organisation de Neo à ses autres segments - Adidas Neo


Mais en 2016, Neo gagne ses lettres de noblesse. Son modèle devient même une référence pour le groupe. Car depuis la présentation de ses résultats annuels 2015, ce 3 mars, Adidas a officiellement basculé dans un nouveau monde. « Devenir la première véritable entreprise de fast sports d’ici 2020 » : telle est la nouvelle ambition du groupe allemand.

« Speed », devient le mot clé pour la direction. Elle affiche quatre objectifs. Accélérer la livraison de ses produits, avec des délais raccourcis. Pouvoir réagir à court terme aux tendances de saison. Augmenter la part des ventes à plein tarif et réduire les promotions. Et enfin réduire les risques liés à une mauvaise gestion des stocks.

Neo, avec ses « Speed programmes », applique donc déjà cette formule pour la majorité de ses produits. Et Adidas annonce vouloir l’appliquer à ses catégories Running, Football et Originals.

Concrètement, le groupe s’est déjà engagé sur ce chemin avec les présentations en 2015 de sa Speedfactory, mais aussi l’ouverture de nouvelles plates-formes logistiques en Chine, au Canada et en Russie, ou encore du développement de l’initiative Futurecraft autour de l’impression 3D.

Adidas travaille déjà à la réactivité de son organisation avec le développement de Speedfactory - Adidas


« Le groupe Adidas va quitter des gammes de produits qui étaient en majorité développés en amont des saisons de mise sur le marché vers des capacités de création et de production qui répondent aux demandes des consommateurs avec un développement dans la saison et une production rapide des réassorts », explique le groupe.

Pour parvenir à cet objectif en 2020, Adidas veut exploiter les données collectées auprès de ses clients dès le début de sa saison de vente pour réagir directement sur ses produits clés. En parallèle, le groupe veut renforcer ses produits clés toujours disponibles en programme Never out of stock. Ceux-ci, « globaux, proposés en permanence avec de longs cycles de vie », doivent être rapidement réapprovisionnés. Enfin, la réduction des délais de production doit permettre aux équipes créatives d’imaginer les nouvelles pièces le plus tard possible afin qu’elles correspondent le mieux aux tendances.

Adidas Originals est l'un des quatre segments concerné par l'application des méthodes Speed - Adidas


Avec son modèle « fast sports », le groupe allemand compte passer la part de ses ventes nettes issues de son programme « Speed » à 50 % de ses ventes globales en 2020. Ce qui doit permettre d’augmenter la part des ventes à plein tarif de 20 points de pourcentage.

Le nouveau modèle est donc en construction. On notera cependant que le groupe compte environ 2 700 magasins en propre dans le monde, là ou H&M en compte 3 900. Adidas  revendique en revanche 11 000 franchisés sur la planète ainsi que 116 000 clients multimarques. Mais en 2020, il entend réaliser 60 % de son chiffre d’affaires dans des espaces à son nom.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com