×
5 772
Fashion Jobs
GROUPE PRINTEMPS
Responsable de Collection (Siège) H/F
CDI · PARIS
MAISON GOYARD
Contrôleur Financier H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Acheteur Chef de Produit Horlogerie H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Support Technique (Siège) H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Responsable Commercial Achat Homme & Enfant H/F
CDI · PARIS
DCM JENNYFER
Directeur Des Ventes
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
NINA RICCI
PR & Talent Coordinator
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Amoa E-Commerce (H/F)
CDI · SIGNES
NILAÏ PARIS
Responsable Marketing Digital
CDI · PARIS
KCD PARIS
Director of Events And Business Development
CDI · PARIS
MANPOWER CABINET DE RECRUTEMENT COMMERCE MODE LUXE
Commercial Itinerant Grand Est
CDI · STRASBOURG
FAGUO
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · NANTES
LETRANGE
Chef de Produit - Maroquinerie et Accessoires
CDI · MONTREUIL
JACK&JONES
Commercial Jack&Jones Sud-Est
CDI · AIX-EN-PROVENCE
KARA TRAVAIL TEMPORAIRE ET PLACEMENT
Acheteur Confirmé H/F
CDI · ASNIÈRES-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé d'Industrialisation et de Pricing - Maison Française de Luxe (H/F)
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Projet Architecture &Amp; Travaux H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
GAUCHERE
E-Commerce & Digital Manager
CDI · PARIS
CREATIONS FUSALP
Acheteur(se) Approvisionneur(se) Matières et Trims
CDI · ANNECY
MODELOR
Chef de Produit PAP Cuir H/F
CDI · PARIS
H2 CONCEPT
Attaché(e) Commercial(e) / Évènementiel Mode
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
CITY ONE
Gestionnaire Administration du Personnel H/F
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
Publicités
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
22 juin 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adidas subit un revers judiciaire face à Skechers

Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
22 juin 2017

Coup dur pour Adidas sur le sol américain. Dans deux jugements séparés, le tribunal fédéral de Portland, dans l'Oregon, a estimé, dans une décision rendue la semaine dernière, que Skechers n'avait pas volontairement violé deux brevets d'Adidas en commercialisant ses sneakers pour garçon Mega Blade, et a rejeté la demande d'injonction préliminaire du groupe allemand, qui aurait permis de stopper la commercialisation de ce modèle.


Le modèle Springblade - Adidas


Dans le cadre d'une poursuite judiciaire initiée en juillet dernier, le groupe allemand avait accusé l'Américain Skechers d'avoir copié certains éléments de la semelle de son modèle Springblade, qui permettrait aux coureurs d'améliorer leur performance.

Adidas a accusé Skechers de profiter de sa technologie sans avoir à en supporter les coûts de développement, et d'avoir mis à mal sa réputation ainsi que sa part de marché, en réduisant son pouvoir de fixation des prix, son effet « cool » et son « cachet », selon les termes de l'entreprise. Adidas avait lancé le modèle Springblade en 2013, au prix de 180 dollars la paire.

Le juge n'a toutefois établi aucune violation volontaire de la part de Skechers qui a commencé à vendre les sneakers Mega Blade un an avant le dépôt des brevets d'Adidas, en mai 2016. Le tribunal a par ailleurs suspendu la procédure intentée par Adidas, ce qui a pour effet pratique de mettre fin aux poursuites.


Le modèle Mega Blade pour garçon - Skechers


Les problèmes de brevet seront révisés par le Patent Trial and Appeal Board (PTAB). Ce dernier sera chargé d'évaluer la solidité des brevets d'Adidas et de décider si Skechers s'est approprié cette technologie. Le renvoi du cas devant le PTAB est un défi difficile à relever pour Adidas. Le juge a en effet indiqué que « 81 % des révisions du PTAB ont pour issue l'invalidation au moins partielle de la requête, et 65 % sont totalement invalidés ».

Michael Greenberg, le président de Skechers, s'est félicité de cette décision : « Skechers respecte la propriété intellectuelle des autres entreprises et a investi des ressources importantes pour édifier une identité de marque, en développant ses propres créations, pas en copiant les autres », a ainsi estimé ce dernier dans un communiqué.

Adidas a aussi poursuivi Skechers pour avoir copié le design de ses tennis Stan Smith. Un procès devrait avoir lieu en avril 2018.

Alors que Puma fait face à des difficultés pour protéger sa marque Fenty contre Forever 21, cette décision prouve une nouvelle fois que les tribunaux américains ont adopté une position stricte contre la protection de la propriété intellectuelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com