×
7 087
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Adolfo Domínguez réduit ses pertes de 70 % et fusionne ses marques

Auteur :
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 26 avr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adolfo Domínguez est en pleine réorganisation de sa société pour tenter de retrouver la rentabilité. Le groupe espagnol a présenté ce mercredi ses résultats annuels et affiche des chiffres de vente positifs, mais un résultat toujours dans le rouge, et vient d’annoncer la fusion de ses marques pour renforcer son label éponyme, Adolfo Domínguez. Les enseignes U et AD+ vont disparaître et toutes les boutiques du groupe seront absorbées par sa marque principale.


Boutique Adolfo Domínguez - Adolfo Domínguez


En 2017, la compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 113,7 millions d’euros, soit 3,1 % de plus que l’année précédente. La vente en ligne progresse de 22,3 %, tandis que le résultat net et le résultat d’exploitation (EBITDA) restent dans le rouge malgré une croissance à deux chiffres. L’EBITDA progresse de 75 % par rapport à 2016, à -2,1 millions d’euros, et les pertes se portent à 6,9 millions d’euros, soit 70 % de moins qu’en 2016, où les comptes affichaient un résultat négatif de -22,7 millions d’euros.

Ces chiffres, selon les termes de la compagnie, marquent un jalon dans la refonte actuelle de l’entreprise, qui vient de renouveler son conseil d’administration et est maintenant dirigée par Adriana Domínguez. Pour la première fois depuis 2006, le groupe enchaîne deux années d’augmentation du chiffre d’affaires consécutives et le résultat d’exploitation atteint sa croissance la plus haute en six ans.

Pour sa part, à variables constantes, la croissance des ventes a atteint les 7,3 % sur l’année. Ce chiffre ne prend pas en compte le redimensionnement du réseau de boutiques de la compagnie, qui a clôturé l’année avec 39 points de vente de moins que l’année précédente. Fin février, à la clôture de son exercice fiscal, le groupe comptait 472 boutiques dans 29 pays, toutes marques confondues.

Dans les cinq prochains mois, la disparition d’U et AD+ entraînera la conversion de 115 boutiques en enseignes Adolfo Domínguez, qui comptera donc 416 boutiques après le processus de fusion des marques, sans compter les ouvertures et fermetures prévues en 2018.

Enfin, la société estime que le taux de ventes hors Espagne dépassera cette année les 50 % grâce à l’expansion à l’étranger initiée l’année dernière avec des ouvertures en Chine, au Mexique, en Iran et au Qatar. Au cours des deux derniers mois, la firme a ouvert sa première boutique en Russie, à Moscou, et une autre enseigne à l’aéroport d’Acapulco, au Mexique. La chaîne s’installera bientôt en Australie, avec une première ouverture à Sydney. Adolfo Domínguez prévoit aussi la rénovation de ses flagships de Madrid et Barcelone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com