×
Par
EFE
Publié le
16 janv. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Adolfo Domínguez réduit ses pertes grâce à une meilleure rentabilité opérationnelle

Par
EFE
Publié le
16 janv. 2017

Adolfo Dominguez a terminé les neuf premiers mois de son exercice en cours – à fin novembre – avec une perte de 12,3 millions d'euros, soit une amélioration de 27,2 % sur un an. Dans un communiqué de la Commission nationale des marchés de valeurs (CNMV) espagnole, l'entreprise a attribué cette réduction à l'amélioration de son EBITDA, qui a progressé de 24,9 %, et à des amortissements moins élevés.

L'acteur Chino Darín portant un manteau de la griffe - Faceobook: Adolfo Domínguez / Mine



Les ventes totales ont pour leur part augmenté de 1,4 % sur la période, alors que les ventes en comparable gagnaient 3,6 %. Selon le communiqué de l'entreprise, c'est la première fois en neuf ans que l'enseigne voit ses ventes progresser à 73,05 millions d'euros sur neuf mois, contre 72,05 millions d'euros un an auparavant.

Au 3e trimestre, le premier sous la nouvelle équipe de gestion, Adolfo Dominguez a vu ses ventes croître de 6,1 %. Son EBITDA est ressorti à 1,04 million d'euros, contre une rentabilité opérationnelle négative de 3,6 millions d'euros un an auparavant. Le groupe, qui exploite au total 521 boutiques, bénéficie d'une trésorerie financière nette positive de 2,1 millions d'euros, contre un déficit de 19,4 millions il y a un an.

Sur un an, soit entre fin novembre 2015 et fin novembre 2016, l'entreprise a procédé à la fermeture de 35 boutiques, en majorité situées en Europe. La stratégie de fermeture des points de vente non rentables, dont le rythme a d'ailleurs commencé à ralentir, a entraîné une baisse du chiffre d'affaires à hauteur de 3,7 millions d'euros.

L'entreprise, qui n'a toujours pas de directeur depuis le départ d'Estanislao Carpio et le recrutement infructueux de Costas Antimissaris, a par ailleurs annoncé le départ du conseil d'administration de José Maria Garcia-Planas, d'Elena Gonzalez. et de José Luis Nueno Iniesta, représentant de Puig, le second actionnaire de l'entreprise. Ont été nommés à la place des deux premiers, Adriana Dominguez, la fille du fondateur de l'entreprise, et Juan Manuel Fernandez Novo.

Ces nominations, si elles sont ratifiées lors de la prochaine assemblée des actionnaires, portent à dix le nombre de membres au sein du nouveau conseil.