×
5 243
Fashion Jobs
CELIO
Responsable Rémunération, Avantages Sociaux et Etudes RH H/F
CDI · SAINT-OUEN
AXENTIA
Responsable Graphisme Packaging h/
CDI · CREIL
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Projets Spéciaux H/F
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Attaché Commercial Lunetterie Nord-Ouest H/F
CDI · RENNES
CHARLESTOWN
Attaché(e) Commercial(e)
CDI · PARIS
CWF (CHILDREN WORLWIDE FASHION)
H/F - Responsable Developpement Chaussures
CDI · LES HERBIERS
UNDIZ
Chef de Projet E-Commerce H/F
CDI · CLICHY
AXENTIA
Commercial Terrain H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Troyes
CDI · LES NOËS-PRÉS-TROYES
GROUPE PRINTEMPS
Responsable de Secteur E-Commerce H/F
CDI · LA HOUSSAYE-EN-BRIE
HAYS FRANCE
Responsable Marketing Senior H/F
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - IT Expert Développeur.Euse Salesforce Commerce Cloud H/F - l'Occitane en Provence
CDI · PARIS
PVH CORP.
Buying Manager (m/f/x)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Retail Demand Planning Manager (m/f/x)
CDI · PARIS
AXENTIA
Analyste Achat H/F
CDI · CREIL
GROUPE ETAM
Product Owner CRM H/F
CDI · CLICHY
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Ressources Humaines Europe et Siège H/F
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Vip & Couture Production Project Manager (f/ m)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - E-Business Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Senior Sales Account Executive Polo ww/ cw– Grands Magasins
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Directeur(Trice) Supply Chain
CDI · SIGNES
FRENCH BANDIT
Commercial(e) Wholesale
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
11 mars 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aeffe divise son bénéfice net par deux en 2015

Publié le
11 mars 2016

Après avoir renoué avec les bénéfices en 2014, Aeffe voit sa rentabilité se réduire en 2015 en raison des nombreux investissements engagés encore l’an dernier dans le cadre d’une stratégie de réorganisation et de relance.

Alberta Ferretti, automne-hiver 2016-17 - © PixelFormula


Le groupe de mode italien, qui détient entre autres les griffes Alberta Ferretti, Moschino et la marque de chaussures Pollini, a ainsi dégagé en 2015 un bénéfice net de 1,5 million d’euros contre 2,7 millions en 2014 (-44,5 %), annonce-t-il à l’occasion de la publication de ses résultats.

Ces dépenses, destinées à renforcer l’image des marques du groupe et employées notamment à la réorganisation des activités de Moschino, en pleine relance depuis deux ans, ont pesé sur les marges de la société, d’autant qu’à cela se sont ajoutés les rabais concédés par Aeffe à ses revendeurs russes compte tenu de la situation critique dans ce pays. Ce marché, qui représente 3,4 % des ventes du groupe, a chuté de 44,8 % l’an dernier, passant de 16,6 à 9,1 millions d'euros.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) s’affiche ainsi à 19,3 millions d’euros contre 25,7 millions en 2014 (-25 %), ressortant à 7,2 % du chiffre d’affaires en 2015 contre 10,2 % un an plus tôt, tandis que le résultat d’exploitation (Ebit) a carrément diminué de moitié, en passant de 12 millions en 2014 à 5,8 millions un an plus tard (-51,1 %).

En revanche, comme l’avait annoncé le groupe en février lors de ses résultats préliminaires, pour l’exercice 2015, le chiffre d’affaires d’Aeffe progresse de 7 % (+5,1 % à taux de change constants), à 268,8 millions d'euros. A souligner les bonnes performances de la Grande Chine, où les ventes ont bondi de 72 %, et des Etats-Unis, qui représentent 8,3 % sur le chiffre d’affaires total, où les ventes ont progressé de 18,1 % l’an dernier, à 22,2 millions d’euros.

La robe consumée de Moschino pour l'hiver 2016-17 - © PixelFormula


En Italie, qui pèse encore 44,5 % sur les ventes totales, Aeffe a enregistré une progression de  5,4 %, à 119,7 millions d’euros.

Courant 2015, le groupe a annoncé la fin de sa licence avec Emanuel Ungaro (by Fausto Puglisi), mais il a toujours dans son portefeuille la production et distribution en licence de la collection Cédric Charlier, à laquelle s’est ajoutée depuis peu celle de Jeremy Scott, qui a pris en main avec succès, par ailleurs, le style de Moschino.

« En dépit de l’incertitude du scénario macroéconomique, nous sommes optimistes pour le futur, au regard de la tendance positive des deux premiers mois de l’année et du bon accueil des dernières collections présentées lors des récentes Fashion Weeks », commente le président exécutif de Aeffe, Massimo Ferretti.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com