×
Publicités
Publié le
29 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aeffe voit ses résultats exploser au 1er semestre

Publié le
29 juil. 2016

L’italien Aeffe reprend un rythme de croisière après deux ans marqués par un profond repositionnement stratégique. Actif sur le secteur du prêt-à-porter à travers ses marques propres (Alberta Ferretti, Philosophy, Moschino et les souliers Pollini) et plusieurs licences (Jeremy Scott, Cédric Charlier et la ligne beachwear de Blugirl), le groupe de mode a vu son bénéfice net exploser en ce premier semestre, passant de 35 000 euros au 30 juin 2015 à 1,47 million un an plus tard !

Massimo Ferretti, président exécutif de Aeffe - Credit Alberto Zanetti


L’entreprise a dégagé également sur la période un excédent d’exploitation (Ebit) de 6,1 millions d’euros (+79 %) et un résultat brut opérationnel de 12,2 millions d’euros (+25 %), ressortant à 8,9 % sur le chiffre d’affaires.

Une telle progression est liée à la croissance de la division du prêt-à-porter (+7,8 %, à 106,9 millions d’euros) alors que les ventes des accessoires ont diminué de 2,6 %, à 44,8 millions, souligne la société dans un communiqué.

Sur les six premiers mois de l’année, Aeffe a réalisé un chiffre d’affaires de 137,8 millions d’euros, en hausse de 7 % par rapport à la même période un an plus tôt (+7,5 % à taux de change constant).

Ses ventes ont progressé grâce aux très bons résultats enregistrés dans la Grande Chine (+27,7 % à taux de change constant) et aux Etats-Unis (+14,3 %), en Europe (+5,7 %), et en particulier en Russie, où le groupe a récupéré du terrain avec une hausse de 3,7 %, mais aussi en Italie (+6 %), son principal marché, pesant 44 % de son chiffre d’affaires total.

Le président exécutif, Massimo Ferretti, se réjouit de ces résultats « que ce soit en termes de marges que de revenus, ainsi que de la croissance dans tous les marchés de référence, compte tenu surtout des incertitudes géopolitiques qui perdurent ». Le groupe est notamment parvenu à compenser le ralentissement des flux touristiques en Europe en continuant son expansion internationale, note-t-il.

L’endettement financier net d’Aeffe est passé de 98,1 millions d’euros au 30 juin 2015 à 76,3 millions un an plus tard (il était de 80,5 millions d’euros fin 2015).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com