×
Publicités
Publié le
11 mai 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aeffe voit son bénéfice bondir de 41 % au 1er trimestre

Publié le
11 mai 2017

Aeffe débute l'année en beauté. Le groupe de mode italien, actif sur le secteur du prêt-à-porter avec les griffes Alberta Ferretti, Philosophy, Moschino et la marque de chaussures Pollini ainsi que les licences Jeremy Scott, Cédric Charlier et la ligne beachwear de Blugirl, a réalisé sur les trois premiers mois de 2017 un chiffre d’affaires de 79,6 millions d’euros, en hausse de 4,4 % par rapport à la même période un an plus tôt, annonce-t-il dans un communiqué.

Moschino reste la locomotive du groupe atteignant plus de 50 millions d'euros au 1er trimestre - Aeffe.com


L’entreprise a bénéficié de la forte reprise de l’Italie, son principal marché, ainsi que de l’impact de la restructuration qu'elle a mise en place ces dernières années. Elle a ainsi nettement amélioré sa rentabilité, en dégageant sur la période un bénéfice net de 8,1 millions d’euros, avec une bond de 41 % par rapport au premier trimestre 2016.

Entre janvier et mars 2017, elle a aussi enregistré un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 15,4 millions d’euros (+11 %), ressortant à 19,4 % sur le chiffre d’affaires, tandis qu’elle affiche un résultat opérationnel (Ebit) de 12,5 millions d’euros (+15 %).

Une hausse liée à sa division prêt-à-porter, dont les ventes, tirées notamment par le redressement de Moschino, ont atteint 61,4 millions d’euros (+3,5 %), tout comme celles de la division chaussures et accessoires, qui ont grimpé de 8 %, à 25,4 millions.

Le président exécutif, Massimo Ferretti, se réjouit de ces résultats, soulignant, en particulier, « la reprise du canal retail, surtout en Europe ». Les 64 boutiques en gestion directe et les 175 magasins en franchise, qui pèsent 25,1 % sur les ventes totales d’Aeffe, ont en effet généré un chiffre d’affaires de près de 20 millions d’euros, en hausse de 9,2 % sur le 1er trimestre 2017.

A noter aussi la performance inattendue de l’Italie, premier marché du groupe, pesant 48,2 % sur le chiffre d’affaires total, où les ventes ont bondi sur la période de 15,9 %, à 38,3 millions d'euros.

Pour le reste, les ventes ont grimpé de 9,1 % en Russie, tandis qu’elles ont plongé de 12,2 % aux Etats-Unis, en raison, selon Aeffe, du ralentissement de la consommation dans les grands magasins, et sont restées stables en Europe - hors Italie et Russie - (+0,06 %).

Le groupe ne donne aucun détail en revanche sur ses ventes en Asie et en Chine. Tout juste indique-t-il que ces dernières ont reculé de 8,6 % dans « le reste du monde ».

Moschino, la marque phare de la société, voit ses ventes progresser de 7 % (à taux de change constants), à plus de 53,3 millions d’euros. Excellente performance aussi de Philosophy, la ligne jeune d’Alberta Ferretti, reprise en main depuis quelques saisons par le designer Lorenzo Serafini. Ses ventes se sont envolées de 15 % au 1er trimestre, à 5,6 millions d’euros, tandis que les chaussures Pollini enregistrent une croissance de 13,2 %, à 8,4 millions.

L’endettement financier net du groupe italien est passé de de 87,2 millions au 31 mars 2016 à 64,4 millions au 31 mars 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com