×
Publié le
19 juin 2013
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alain Salzman: "Il n’y a que des détracteurs qui ont pu parler de CDAC à obtenir pour Marques Avenue A13"

Publié le
19 juin 2013

En annonçant l’entrée en lice de Marques Avenue A13 dans les projets de Village de Marques de l’Ouest parisien, force est de constater qu’Alain Salzman, PDG de Concepts & Distribution, a plus que réussi son coup!

Déjà contactés une partie du week-end dernier, avant l’annonce officielle par FashionMag du site concerné, beaucoup de compétiteurs de cette forme de centre n’avaient aucune idée du point de chute de Marques Avenue. Et s'étonnaient même du projet.

Alain Salzman


Aujourd’hui connu, celui-ci, situé suite à un accord avec Altarea-Cogedim dans une partie du Family Village d’Aubergenville, suscite encore de nombreuses questions. Notamment chez l’un des grands concurrents du futur centre, en l’occurrence One Nation Paris qu’ouvre en octobre prochain près de Plaisir la foncière Catinvest. Pour Philippe Catteau, cofondateur de Catinvest, Marques Avenue y prend sans nul doute la place de cinémas dont le projet a été recalé en CDAC. De plus, il doit, pour le dirigeant de la foncière, sans nul doute obtenir une CDAC. Philippe Catteau y voit certes un attrait: l’intérêt que peut susciter le Grand Ouest pour ce type d’équipements!

Et d’ajouter: "Sans nul doute, Alain Salzman voulait sans doute couper l’herbe sous le pied au projet de McArthurGlen de Douins, situé à un peu plus de 30 km du futur Marques Avenue".

Un projet qui, selon plusieurs compétiteurs, est aujourd’hui en Conseil d’Etat et pourrait faire l’objet d’un nouveau dépôt en CDAC avec une surface réduite en septembre prochain.

Contacté évidemment par FashionMag, McArthurGlen n’a pas souhaité commenter ce qui pour lui aussi serait une surprise.

Il y a un autre compétiteur plus lointain, dont le projet est situé au bout de l’A13, qui n’a pu être joint ces deux derniers jours ou n’a pas répondu à nos sollicitations: Neinver, qui pilote historiquement un projet de centre de marques près d’Honfleur, en partenariat avec Mab Development. Là aussi, selon nos informations, ce projet serait enterré par ses initiateurs. Il semblerait même que les acteurs politiques de l’étape chercheraient à relancer le projet avec un autre acteur… Marques Avenue? Alain Salzman en tout cas ne semble pas très motivé.

Sa grande affaire, c’est évidemment le projet Marques Avenue A13. Et de ce côté, le leader français des centres de marques, rompu aux arcanes juridiques françaises notamment en matière d’autorisations, tient à rassurer. "Il n’y a que des détracteurs qui ont pu parler de CDAC à obtenir, souligne le président de Concepts & Distribution. En France, pour l’autorisation en CDAC, il y a le food d’un côté et le non food de l’autre". Avec un parfait exemple à la clé, Marques Avenue A6 à Corbeil. Marques Avenue y a pris la place, avec son concept de distribution majoritairement de mode, d’un centre Art de Vivre d’équipement de la maison sans avoir besoin d’une nouvelle autorisation!

Mais quels sont donc les emplacements que reprend Alain Salzman à Altarea à Aubergenville? "L’opération est simple, souligne le leader français des centres à prix réduits: nous reprenons des bâtiments au Family Village qui abritait des enseignes d’équipement de la personne qui vont tout simplement déménager dans les milliers de mètres carrés laissés par Planet Saturn, explique-t-il. Cela suffira pour la première tranche de 12 000 mètres carrés. Et de préciser: "Nous travaillons avec Altarea pour les 8 000 mètres carrés de la deuxième tranche". Gilles Boissonnet, président du directoire d'Altarea France, y voit d'ailleurs l'intérêt de renforcer l'attractivité de la zone qui aujourd'hui se limite d'une certaine manière selon lui à Mantes-la-Jolie.

A noter que, selon Alain Salzman, il était d’autant plus important pour Altarea de trouver une solution que les mètres carrés doivent être utilisés dans les 3 ans.

Alain Salzman ne s’inquiète pas non plus de la mutation à assurer des bâtiments. De fait, il a déjà travaillé sur de l’existant. Comme à Romans par exemple. "Notre meilleur centre en terme d’activité aujourd’hui", souligne-t-il.

Comme à l’habitude, il travaille avec le cabinet de design global Saguez & Partners. "Il faut écouter Olivier Saguez, souligne Alain Salzman. Il nous dit qu’aujourd’hui, si le consommateur veut acheter de manière très rationnelle, il ne trouvera rien de mieux que Vente-privée par exemple. Mais s’il décide de prendre sa voiture, il faut lui offrir une vraie expérience de consommation".

Et de relever qu’à travers les études, les consommateurs privilégient aujourd’hui "le concept de Village de Marques où le consommateur circule, se promène et évidemment achète".

Il entend ainsi via ce projet tourner une nouvelle page pour Marques Avenue. C’est une deuxième génération de centres qu’il souhaite ainsi lancer avec Marques Avenue A13.

Là aussi, face aux détracteurs qui attendent l’offre classique d’un Marques Avenue, il entend évidemment conforter ses relations avec ses locataires actuels, "qui m’ont suivi partout", souligne-t-il. Mais aussi monter en gamme.

Déjà, par exemple, Tommy Hilfiger a signé à Talange il y a trois semaines. Sur Romans, Marques Avenue compte Aubade, Lacoste, Lancel, etc. "Pour moi, ce sont ces marques, le haut de gamme… Et pas forcément Dolce & Gabbana".

On sait que Concepts & Distribution s’est donné il y a quelque temps un directeur général, Philippe Lalanne, issu de chez Hugo Boss, une marque justement haut de gamme selon le profil dessiné par le fondateur de Marques Avenue. Marques Avenue A13 s’apparente pour celui-ci à un beau terrain de jeu….

De son côté, le projet d’Hammerson, situé à Saint-Quentin en Yvelines, Carré Privé Ouest, dont l’ouverture a été repoussée à fin 2014, ne s’inquiète pas outre mesure. Plutôt que haut de gamme, le promoteur préfère parler de centre de luxe….

Jean-Paul Leroy (avec Matthieu Guinebault)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com