×
Par
AFP
Publié le
25 août 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alès : les grévistes de Fabio Lucci font appel de l'ordonnance d'expulsion

Par
AFP
Publié le
25 août 2006

ALES (Gard), 25 août 2006 (AFP) - Les douze salariés grévistes de la chaîne de vêtements Fabio Lucci (groupe Eram) qui ont occupé leur magasin d'Alès (Gard) durant 35 jours, ont annoncé vendredi qu'ils faisaient appel de l'ordonnance d'expulsion prononcée jeudi par le tribunal de grande instance de la ville.


Le président du groupe Fabio Lucci, Lucien Urano, tient une conférence de presse, le 09 août 2004 à Paris - Photo : Jacques Guez/AFP

"On fait appel de la décision et nous allons continuer notre mouvement sur le parking", a déclaré à l'AFP la déléguée CGT du magasin, Djamila Salvatori.

Selon elle, l'ordonnance demande l'expulsion des grévistes du magasin ainsi que du parking attenant. Mais pour la déléguée CGT, le parking de cette zone commerciale est destinée à l'ensemble des magasins voisins et "n'appartient pas à Fabio Lucci".

"Nous ordonnons l'expulsion (...) afin de ne pas entraver l'accès à ces locaux par les clients", précise l'ordonnance de référé, imposant une astreinte de 1 000 euros par "infraction constatée".

Les douze salariés grévistes, sur quinze au total, ont quitté le magasin après ce jugement.

Selon Mme Salvatori, la direction a également envoyé un courrier à l'un des grévistes les plus actifs "pour lui notifier une convocation à un entretien préalable en vue de son licenciement, ce qui est illégal".

"Si la direction persiste, la grève pourrait s'étendre à d'autres magasins" Fabio Lucci et du groupe Eram", a averti la syndicaliste.

Les grévistes ont proposé à la direction de reprendre les négociations en début de semaine prochaine sous l'égide de l'inspection du travail sur la base de la précédente réunion, tenue le 4 août en préfecture du Gard à Nîmes.

Ils réclament l'installation d'une climatisation "durable" dans le magasin et la réserve, la titularisation des CDD qui contribuent de manière continue au fonctionnement du magasin et une hausse de 5 % des salaires.

Ils se sont mis en grève le 10 juillet et ont multiplié les actions dans les différents magasins du groupe dans la région.

La direction de Fabio Lucci a toujours démenti les critiques des salariés selon lesquelles le magasin d'Alès ne disposerait pas d'un système de climatisation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.