×
Publicités
Publié le
11 sept. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alessandro Sartori (Berluti): "Ce qui nous intéresse, c’est l’unicité du produit"

Publié le
11 sept. 2013

De passage au salon textile italien, Milano Unica, avant de se rendre à Paris pour prendre la présidence du jury des PV Awards, le directeur artistique de Berluti, originaire de Biella et grand connaisseur de tissus, dévoile les nouveaux projets de la griffe de luxe pour homme de LVMH. La maison s’apprête à inaugurer le service "Grande Mesure", un service de "sur mesure" haut de gamme. Pour débuter sur ce segment, Berluti va proposer un costume fabriqué avec un tissu unique créé à partir du fil de laine le plus fin au monde, le "Grand Cru 1663", produit en exclusivité pour la maison française par le lainier italien Vitale Barberis Canonico. Au total, seuls 200 costumes seront réalisés dans ce tissu et proposés uniquement au sein d’une dizaine de boutiques Berluti dans le monde.

Alessandro Sartori. - Berluti



FashionMag.com: Berluti lance un service de "sur mesure". Comment s’articule ce projet ?
Alessandro Sartori: En plus de nos collections de prêt-à-porter entièrement fabriquées en Italie, nous allons proposer un service de sur mesure de très haute qualité, un service de "Grande Mesure", la haute-couture du sur mesure masculin. C’est dans cette optique que nous avons racheté le tailleur français Arnys doté de 14 tailleurs. Ce qui nous intéresse, c’est l’unicité du produit. Notre offre sur ce segment sera donc hyper exclusive. Seules 10 boutiques Berluti au monde proposeront ce service, dont six vont être inaugurées dans les prochains mois. Il leur faut suffisamment d’espace en effet pour nous permettre d’aménager une sorte d’appartement privé/club, où le client pourra faire les essayages avec l’un de nos deux chefs d’atelier.


FM: Quelles sont les boutiques que vous allez ouvrir, dédiées à ce service ?
AS: Berluti n’est vendu qu’à travers ses magasins à enseigne. Nous comptons actuellement 35 points de vente et nous souhaitons arriver à 70 dans les cinq ans, mais seuls dix offrirons ce type de service. A commencer par la boutique de Londres sur Conduit Street, que nous venons de rénover. En novembre nous prévoyons d’ouvrir un espace de 1 000 m² au 14 rue de Sèvres à Paris, et un autre à Tokyo Ginza. En décembre, ce sera le tour de New York sur Madison Avenue et de la deuxième boutique parisienne rue du faubourg Saint-Honoré. Puis en février sont programmées les ouvertures de Milan, Via Sant’Andrea et de Los Angeles. Ce sont les sept premiers flagship, où sera offert le service "Grande Mesure".

FM: Pour lancer le sur mesure vous allez proposer un projet en exclusivité avec le tisseur italien Vitale Barberis Canonico...
AS: Effectivement. C’est une entreprise lainière historique de Pratrivero près de Biella, que je connais bien, et qui célèbre 350 ans en 2013. Pour l’occasion, ils m’ont proposé de travailler sur un projet de tissu qui est un véritable prodige technologique. Ils ont créé "Grand Cru 1663", un tissu unique fabriqué avec le fil de laine le plus fin au monde. Il faut 200 km de fil pour produire 1 kilo de laine ! Cela donne un tissu hyper léger, qui n’est pas transparent pour autant. Il présente au contraire une belle structure et a une performance exceptionnelle avec une incroyable reprise. Berluti va utiliser la totalité des 600 mètres de ce tissu produits en exclusivité par Vitale Barberis Canonico. De quoi faire, en tout et pour tout, 200 costumes.


FM: Quelles seront les caractéristiques de ce costume ?
AS: Grâce à ce tissu sensationnel, nous avons étudié un costume dont le poids total ne dépasse pas le kilo. Il s’agit d’un vêtement de voyage classique avec une silhouette moderne et près du corps, avec veste à deux boutons, proposé dans 5 variantes de couleur. Sa confection nécessite 72 heures de travail. Avec les quatre essayages, il faudra compter six mois pour sa réalisation complète.

FM: Comment vont les ventes de Berluti ?
AS: C’est une marque, qui progresse de 30 à 40 % par an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com