×
Publicités
Publié le
17 sept. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alexis Mabille met le turbo en Chine

Publié le
17 sept. 2015

Alexis Mabille accélère son expansion en Asie. Après l’accord de distribution signé au Japon avec Sanki en janvier 2014, le créateur français annonce un partenariat avec le groupe de mode chinois Peacebird, portant sur la distribution et la communication de sa marque en Chine.

« Dans le cadre de cet accord, Peacebird a pris une participation minoritaire au capital de la société et siège à son conseil de surveillance », indique la Maison de mode dans un communiqué, sans donner d’autres détails.

Alexis Mabille, automne-hiver 2015-16 - © PixelFormula


La société d’Alexis Mabille est détenue majoritairement par Alexis et son frère, Martin Mabille, le CEO de l’entreprise. Figurent aussi à son capital le fonds d’investissement français Audacia et un actionnaire singapourien.

Ce nouvel accord s’inscrit dans une stratégie d’expansion internationale réalisée à travers des partenariats avec des distributeurs locaux.

« Pour ce qui est de la ligne de prêt-à-porter féminin, nous souhaitons nous développer à l’étranger en nouant des accords avec des professionnels du retail », indique Martin Mabille, qui dirige la Maison de mode depuis sa création en 2005.

Fondé par Zhang Jiangping il y a 20 ans à Ningbo, dans la province côtière du Zhejiang au sud de Shanghai, le groupe Peacebird développe et commercialise ses propres collections de prêt-à-porter pour femme et homme en Chine. Positionné dans un segment moyen-haut de gamme, il souhaite aller vers le luxe. La société, qui peut compter sur un réseau de 3 400 points de vente, réalise plus d'un  milliard d’euros de ventes.

L’accord entre Alexis Mabille et Peacebird prévoit une distribution de la marque de prêt-à-porter française exclusivement à travers des magasins à l’enseigne. Les premières boutiques devraient voir le jour vers 2017, autant dire un pronostic prudent. L’idée est de commencer avec trois ou quatre points de vente pour arriver à terme, d’ici 8 à 10 ans, à 30-40 unités.

Alexis Mabille, qui défile à Paris depuis 2008, est distribué aujourd’hui dans ses deux boutiques monomarques parisiennes au 11, rue de Grenelle et au 34, Galerie Vivienne, où se trouve aussi le showroom, ainsi qu’à travers une soixantaine de clients multimarques, l’Asie et le Moyen-Orient représentant les deux tiers du chiffre d’affaires.

« Nous avons également une ligne de haute couture, entièrement produite en France, ainsi que les accessoires de la griffe. Nous sommes les seuls sur Paris en tant que marque émergente à avoir développé une vraie activité économique autour de la haute couture », assure Martin Mabille.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com