×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
18 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alibaba : Jack Ma annule un discours après son conflit avec la Coalition anti-contrefaçon

Par
Reuters
Publié le
18 mai 2016

Le patron d'Alibaba, Jack Ma, a annulé un discours qu'il devait tenir à une conférence sur la lutte contre la contrefaçon aux Etats-Unis après que la coalition l'organisant a suspendu l'adhésion récente du géant chinois de l'e-commerce.


Jack Ma


Alibaba est accusé depuis des années d'héberger des plates-formes proposant des produits contrefaits et les critiques indiquent que rien ou presque n'a été fait pour résoudre le problème.

Au moins trois membres de la Coalition anti-contrefaçon (IACC), basée à Washington, dont le membre du conseil d'administration Tiffany & Co, ont quitté l'organisme en signe de protestation, quand d'autres ont menacé de se retirer depuis l'adhésion d'Alibaba en avril.

Vendredi dernier, l'IACC a suspendu la nouvelle catégorie dans laquelle Alibaba avait été admis, mettant fin à son adhésion.

« Etant donné la volonté de l'IACC de se donner plus de temps pour réfléchir à la viabilité de sa catégorie d'adhésion générale, Alibaba estime qu'il vaut mieux que Jack Ma reporte son intervention », a déclaré dans un communiqué Jennifer Kuperman, responsable de la communication internationale d'Alibaba.

Le président du groupe Alibaba, Michael Evans, interviendra à sa place à la conférence qui doit avoir lieu à Orlando, en Floride.

Jennifer Kuperman a réitéré la position d'Alibaba qui est « fermement engagé dans la protection des droits de propriété intellectuelle et dans la lutte contre la contrefaçon ».

Adversaire nuisible

Mardi - le jour même de l'annulation de l'adhésion d'Alibaba -, Jack Ma a déjeuné avec le président américain Barack Obama à la Maison Blanche, selon une source chez Alibaba.

Le plus grand e-commerçant chinois a promis de lutter contre la contrefaçon et a engagé une armée d'employés afin de l'éradiquer, mais de nombreuses marques estiment que le problème est déjà très répandu, particulièrement sur le site très populaire Taobao.

Dans une lettre à l'IACC expliquant sa décision de quitter la coalition, la marque de luxe Michael Kors a qualifié Alibaba de « plus grande plate-forme de commerce pour les produits contrefaits que le monde a jamais connu » et accusé l'IACC de fournir « une couverture à notre ennemi le plus dangereux et nuisible ».

La semaine dernière, Taobao a indiqué avoir resserré ses contrôles sur la vente de biens de luxe, exigeant des vendeurs une preuve de leur authenticité afin de tenter de lutter contre la vente de contrefaçon.

Les produits contrefaits sont très répandus en Chine, aussi bien en ligne qu'en magasins.

Le quotidien officiel chinois People's Daily a rapporté ce mois-ci que les autorités chinoises allaient lancer une campagne pour nettoyer l'e-commerce en ciblant les violations de marques et les produits contrefaits et de mauvaise qualité, ce qui pourrait affecter potentiellement Alibaba ainsi que ses rivaux JD.com Inc. et Baidu Inc.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.