×
5 296
Fashion Jobs
COURIR
Responsable Projets CRM - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
CELIO
Chef de Projet Contenus Web H/F
CDI · SAINT-OUEN
BOUCHERON S.A.S.
Boucheron – CDI Contrôleur(Euse) de Gestion Sociale ww F/H
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Acheteur Produits à Façon H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
TOMMY HILFIGER
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein - Printemps Cagnes-Sur-Mer- CDI 35h
CDI · CAGNES-SUR-MER
PVH CORP.
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Talange - CDI 35h
CDI · TALANGE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur /Manutentionnaire PAP
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Produits Senior (H/F)
CDI · GONESSE
CITY ONE
Chef Hote Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
CDI Responsable Régional - Centre (H/F)
CDI · TOURS
CALZEDONIA SIEGE
Chargé(e) Administration du Personnel et Paie - CDI - Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Amoa E-Commerce (H/F)
CDI · SIGNES
REVLON
Chef de Produit Senior Personal Care H/F
CDI · PARIS
STRIDE-UP
SEA / Social Ads Acquisition Manager - Mode
CDI · PARIS
INTIMISSIMI
Animateur Régional Des Ventes H/F - Paris
CDI · PARIS
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Responsable Paie H/F
CDI · L'UNION
TEDDY SMITH
Directeur Comptable H/F
CDI · L'UNION
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Annemasse
CDI · ANNEMASSE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Les Terrasses du Port
CDI · MARSEILLE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Saint Ferréol
CDI · MARSEILLE
Auteur :
Publié le
23 sept. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Allemagne: la consommation, l’éternel point faible de l’économie?

Auteur :
Publié le
23 sept. 2013

Les électeurs allemands ont dimanche dernier plébiscité leur chancelière, Angela Merkel, qui démarre donc son troisième mandat. Elle aurait bénéficié de la santé économique du pays de Goethe qui affiche des indicateurs pouvant rendre jaloux de nombreux voisins européens. Par exemple: un taux de chômage officiellement autour des 5 %.

Le City allee de Magdebourg. (ECE Projektmanagement)


Mais la quatrième économie mondiale réussit ce tour de force grâce, entre autres, à ses exportations. Car, côté marché intérieur, les habitants ne consomment pas de façon euphorique. "Les élections influencent d’un petit degré la consommation. Si la gauche avec l’extrême gauche avait gagné, on aurait pu ici espérer des hausses de salaires significatives", commente ainsi un observateur.

Ainsi, d’après la BTE, la fédération allemande des détaillants textile, le chiffre d’affaires des ventes mode a baissé au premier semestre de 2 % par rapport à la même période de l’année précédente.

La fédération du commerce de détail, lors de son point conjoncture du 16 septembre, a rappelé (tous produits confondus) qu'elle s'attendait pour 2013 à une hausse du commerce en nominal d'un seul point.

D'après son enquête, 53 % des détaillants textile ont enregistré une baisse de chiffre d'affaires au premier semestre. Seuls 16 % affirment avoir connu une augmentation. "Août et septembre, ont été de bons mois… mais au final sur l’année 2013, les ventes d’habillement devraient être stables sur un an, voire même être en baisse de 1 %", commente-t-on au sein du BTE.

D’après le TW Club, le panel du Textilwirtschaft, août a connu une hausse de 1 %... mais pas de quoi rattraper le -10 % du mois de mars dernier ! Et, plus embêtant, les chutes de -5 % et de -9 % enregistrées en août par respectivement les détaillants de mode féminine et les spécialistes de la mode jeune.

"La situation n’est pas aussi compliquée qu’en France, mais le premier semestre en Allemagne n’a pas été bon. Les détaillants espéraient des progressions de 3 à 4 % de leurs ventes, mais la météo est venue perturber la saison printemps-été 2013. Pour l’ensemble de l’année, on espère des ventes stables mais tout dépendra du second semestre. La tendance, du coup, depuis de nombreuses années, est de baisser les précommandes, pour partager les risques entre les détaillants et les marques. Cette logique permet aussi davantage de flexibilité", résume Arndt Brockmann, directeur de L’Allemagne chez Esprit et ancien patron d’Inditex Allemagne.

Car, pour lui, dans un marché global qui ne progresse plus, les fortes hausses du e-commerce pénalisent en premier les grands magasins et les détaillants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com