×
Publicités
Publié le
1 févr. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon : les ventes ont progressé de 31 % en 2017

Publié le
1 févr. 2018

Le géant américain de la vente en ligne Amazon affiche 177,9 milliards de dollars (142,5 milliards d'euros) de ventes sur l’exercice 2017, en progression de 31 %. Le bénéfice net passe lui de 2,4 à 3 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), tandis que le revenu opérationnel se contracte de 2 % à 4,1 milliards. 


Amazon a récemment déployé son premier magasin alimentaire sans caisses - DR


Des chiffres publiés à l’occasion du bilan du quatrième trimestre, durant lequel Amazon a plus que doublé son bénéfice, à 1,856 milliard de dollars, alors que son chiffre d'affaires a bondi de 38 %, à 60,45 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires se révèle ainsi supérieur de plus de 600 millions de dollars aux attentes des analystes. Le bénéfice ajusté par action est, lui, de 3,75 dollars. Le bénéfice trimestriel comprend toutefois un revenu exceptionnel de 789 millions de dollars en lien avec la réforme fiscale.

Pour le premier trimestre 2018, Amazon table sur des ventes pouvant atteindre 50,75 milliards de dollars, soit une augmentation allant de 34 % à 42 %. Les revenus opérationnels pourraient eux aller de 300 millions à 1 milliard de dollars sur la période, ce dernier montant étant celui atteint au premier trimestre 2017.

Parmi les chiffres à retenir pour l’année 2017, Amazon pointe l’embauche de 130 000 salariés, dont notamment 17 500 vétérans de l’armée américaine ou conjoints de soldats. Une veine qui n’est pas sans bénéfice pour l’image du groupe outre-Atlantique, et dans laquelle Amazon entend persévérer via 10 000 postes supplémentaires dans les trois ans à venir. 

L’année a également été marquée par le déploiement de l’offre Prime au Benelux et à Singapour, tandis que cette même offre a été renforcée sur le très stratégique marché indien. Le groupe a part ailleurs déployé en Australie sa marketplace ouverte aux marchands tiers. Sans oublier le lancement du premier magasin alimentaire Amazon Go sans caisses, possible initiateur d'une nouvelle évolution du modèle, le rachat de Whole Foods, et le renforcement constant de son offre mode.

Quant au projet d’un second siège international, il aurait fait l’objet de 238 propositions émanant de villes américaines, canadiennes et mexicaines. Une vingtaine de candidatures ont été pour l’heure retenues pour ce lieu qui verra cinq milliards de dollars investis et 50 000 postes créés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com