×
Publicités
Publié le
17 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

American College passe au retail

Publié le
17 juil. 2015

American College fait germer ses boutiques dans Paris. La marque française, créée en 2009 par Laurent Guiselin et David Amar, a ouvert une première boutique en décembre 2014 au 126 avenue Victor Hugo, dans le XVIème arrondissement de la capitale.

Façade d'une boutique American College - American College


« Cela fonctionne très bien, explique Laurent Guiselin. Historiquement, nous avions une clientèle dans l’ouest parisien. Nous venons d’ouvrir à Saint-Michel avec le même concept ». La marque s’est installée sur 60 mètres carrés au 46 boulevard Saint-Michel, dans le IVème arrondissement de la capitale. Elle développe son univers inspiré des codes vestimentaires des universités américaines. Ses sweats, teddys et bombers sont mis en avant dans un décor où le blanc domine. La présentation rappelle les vestiaires avec portants et bancs de gymnase au bleu intense pour l’ambiance sport.

Une troisième adresse de 25 mètres carrés ouvrira pour la rentrée de septembre au 19 rue de Liège, dans le IXème arrondissement. Et American College pourrait bien s’installer rue de Rivoli d’ici la fin de l’année. « L’idée est d’ouvrir six boutiques d’ici la fin du premier trimestre 2016, précise Laurent Guiselin. Cela offrirait un bon quadrillage de Paris à la marque et permettrait de collecter des données sur son activité. C’est un développement qui a été possible quand nous avons confié la master licence à Adventure Land. C’était important de pouvoir s’adosser à des spécialistes du textile qui possèdent une structure de production et de logistique. »

Un Master licencié

American College a d’abord testé une licence textile avec la société dirigée par Franck Kalfon, et qui a été associée aux développements des marques Airness et Dia dans les années 2000. Puis a décidé de confier une master licence à l’entreprise française basée à Bobigny. « Elle se charge de l’ensemble de l’activité commerciale et de développement. Et nous, nous conservons le volet communication, placement produits ou encore les collaborations, comme celles que nous avons réalisées avec Schott ou Les Petites. L’ouverture de boutiques nous permet aussi de revoir notre stratégie. Le printemps prochain nous aurons une plus grande diversité de pièces pour avoir une offre renforcée en magasin. Nous allons aussi développer l’enfant car nous avons eu des demandes fortes et c’est un vrai potentiel de croissance. Nous allons développer un véritable réseau junior. »

Détail de la décoration intérieur de la boutique American College - American College


La marque compte aujourd’hui quelque 80 points de vente en France, avec notamment une présence dans les Galeries Lafayette. Elle affiche aussi 120 points de vente à l’export, notamment en Italie, en Scandinavie et en Allemagne. Elle finalise aussi une signature avec un distributeur sur les Etats-Unis. « Cet acteur pourrait même rapidement ouvrir une boutique au concept, explique Laurent Guiselin. Il disposera d’une licence de distribution et production. C’est-à-dire qu’il aura accès à nos producteurs et qu’il s’engagera sur des minimums de commande. Nous voulons généraliser ce modèle. Les marges pour les distributeurs sont correctes et cela évite qu’il y ait un écart de prix trop fort entre les produits vendus en France et ceux que l’on trouve sur les autres marchés. »

La marque entend ainsi se développer à l’export. Elle veut aussi lancer de nouveaux produits. La licence papeterie avec Clairefontaine est en orbite pour la rentrée. Les lunettes et la petite bagagerie pourraient suivre rapidement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com