×
Publié le
19 juin 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

American Retro se concentrera désormais uniquement sur le wholesale

Publié le
19 juin 2015

American Retro a changé son fusil d'épaule. La marque féminine haut de gamme lancée en 2002 par Laure, David et Grégory Pariente a dû faire des arbitrages. Elle a finalement fait le choix de renoncer au retail, alors qu'elle comptait une douzaine de boutiques à l'enseigne en 2012. Mais, depuis, elle a modifié sa stratégie et se reconcentre aujourd'hui sur le wholesale.

Collection printemps-été 15 - American Retro.


"Nous nous sommes trouvés à la croisée des chemins en 2012. Sur notre secteur contemporary, nos concurrents français avait pris une belle avance en matière de retail. Nous aurions pu accélérer pour essayer de combler notre retard, mais au prix de gros investissements, explique David Pariente. Sauf qu'ensuite, le chiffre d'affaires de nos boutiques a commencé à baisser...", concède-t-il.

La marque a donc fait le choix de fermer progressivement sa douzaine de magasins, jusqu'au dernier en juillet prochain : le flagship de la rue des Francs-Bourgeois. Il reste néanmoins trois boutiques American Retro franchisées en France, à Grenoble et en Corse, qui poursuivent, elles, leur activité. La marque conserve également son corner aux Galeries Lafayette Haussmann, pour sa visibilité internationale notamment.

Car, si la griffe se tourne donc uniquement vers le wholesale désormais, elle privilégie également l'international. La France ne représente plus que 25 % du chiffre d'affaires issu des 250 points de vente internationaux d'American Retro. La marque est notamment très présente aux Etats-Unis (80 revendeurs), en Chine (50 revendeurs), mais aussi en Russie et dans le Golfe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com