×
5 965
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
21 janv. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

André Courrèges et son épouse Coqueline vendent leur maison de mode

Par
AFP
Publié le
21 janv. 2011

© 2011 AFP - André Courrèges, 87 ans et son épouse Coqueline qui lui a succédé en 1994 aux commandes de la griffe, ont vendu la maison de mode à Frédéric Torloting et Jacques Bungert, a indiqué vendredi à l'AFP le service de presse de la marque, confirmant une information du Figaro.

Une conférence de presse doit être organisée dans les prochains jours pour préciser la démarche des nouveaux propriétaires et le rôle de Coqueline Courrèges, a-t-on ajouté.

Frédéric Torloting, déjà signalé dans les statuts comme président de Courrèges Design, et Jacques Bungert, qui agissent à titre personnel, sont par ailleurs coprésidents de l'agence de publicité Young & Rubicam France.

André Courrèges
Courrèges avait été l'invité de la saison de La Redoute au printemps-été 2007
Symbole de la révolution vestimentaire des années 60 avec Pierre Cardin et Paco Rabanne, André Courrèges, ingénieur des Ponts et Chaussées devenu styliste anticonformiste, a imposé la mini-jupe et a contribué à introduire dans la mode le vinyl et l'omniprésence du blanc, ses matière et couleur fétiches.

Indissociable, le couple Courrèges, André et Coqueline, avaient ouvert leur propre maison de couture en 1961.

André Courrèges a pris sa retraite en 1994, laissant sa femme qu'il surnomme sa "créativité complémentaire" poursuivre l'activité de la maison. Le chiffre d'affaires de Courrèges Design se montait en 2009 à 9,5 millions d'euros, pour un résultat de 230 000 euros. L'activité de Courrèges Parfums serait, elle, dérisoire. Tout en plombant les comptes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.