×
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 mars 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Anglo American a cédé ses parts restantes dans AngloGold pour 1,28 milliard de dollars

Par
AFP
Publié le
17 mars 2009

Le groupe minier diversifié britannique Anglo American a annoncé mardi 17 mars avoir cédé ses parts restantes (11,3 % du capital) dans sa filiale de production d'or AngloGold Ashanti, pour 1,28 milliard de dollars, au fonds d'investissement américain Paulson & Co.


Moab Khotsong en Afrique du Sud - Photo : AngloGold Ashanti

Le produit de cette cession n'a pas été réservé pour un usage précis, a ajouté le groupe, qui précise ne plus détenir aucune action dans AngloGold Ashanti.

AngloGold Ashanti est le troisième producteur d'or mondial et le premier en Afrique. Son ancienne maison mère, qui détenait 51 % du capital de la compagnie aurifère en 2006, avait depuis réduit peu à peu sa participation.

Peu connu du grand public, Anglo American est un de ces énormes conglomérats qui font, en coulisses, tourner les rouages de l'économie mondiale.

Il produit en effet à la fois du platine (via sa filiale Anglo Platinum, qui revendique 37% de la production totale), utilisé par exemple dans la fabrication des pots catalytiques, des diamants (via sa participation de 45% dans le groupe De Beers), mais aussi du charbon, des métaux dits "de base", comme le cuivre, le zinc ou le nickel, et des matériaux de construction avec sa filiale Tarmac.

Le groupe minier avait été fondé en 1917 en Afrique du Sud par Peter Oppenheimer, un entrepreneur qui avait semble-t-il choisi ce nom pour mieux faire oublier ses origines allemandes, en pleine Première Guerre mondiale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.